translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

24/11/2010

Vœux de Noel 2010 la transformation du monde


Un petit résumé sur la transformation du monde

la dernière pleine lune (aura verte) de novembre au Sasso, elle forme la lumière ('hostie) au_dessus de la coupe du Graal, ou l'âme ou-dessus de notre tête
Depuis 2005 une intensification de nouvelles énergies opère dans la terre, en accélérant l’éveil de la conscience des êtres humains. Ceux plus sensibles entre nous s’engagent dans la découverte et l’expression de nouveaux paradigmes et dans un changement de la façon de voir le monde matériel visible vers un monde plus subtil, invisible. D'autres se sentent menacés et poussés à renforcer et contrôler plus l'ordre existant. Entre les deux tendances il y a un mélange ou une échelle de différents processus.
Cette polarisation trouve son origine dans les différents degrés de résistance selon la loi de la manifestation. Dans le cas de l'être humain les résistances dépendent du degré de sa liberté selon la conscience réalisée. Moins que nous ayons conscience, plus que nous aurons un comportement de survie soumise au cours inévitable ou fatal de la vie avec ses paramètres de résistance et ses forces qui dominent. La loi de domination (divide et impera) est la loi principale qui dirigeait les vieux paradigmes. Il règle les relations entre les êtres humains comme fondées sur la division et la séparation par incapacité de dépasser les différences et les résistances entre eux. Ceci accentuait la conviction que les intérêts individuels sont incompatibles avec les intérêts collectifs. Il nourrissait l'inconscience collective avec son poids aveugle qui détermine la masse des gens que ne voient pas comment une minorité de puissants manipule par un mélange d'intérêts.
C’est cela qui a justement favorisé l’éveil d'une nouvelle conscience. Elle n'est plus seulement individuelle et intéressée, mais tend aussi vers au niveau planétaire pour être collective, innovatrice, créative et désintéressée. C'est le véritable sens d'une masse critique naissante. C'est la compréhension que nous pouvons seulement être libres, nous protéger et nous maintenir en dépassant les limites du monde matériel visible, cause des dominations, de l'ignorance et de la peur. C'est une ouverture de reconnexion avec les sources du non expérimenté, du non connu et du non directement visible. Ainsi la masse inconsciente est transformée peu à peu par une masse critique qui découvre le potentiel de la liberté, offerte par sa nouvelle conscience en face l'ordre existant. Il le fait à travers des actions collectives concrètes qui aspirent au changement de nos relations dénaturées avec l'environnement (pollution, aliments, électricité, téléphone…) ou les instituts (bancaires, de production commerciale…).
Selon le contexte de cet éveil, le monde se divise en grandes lignes selon les quatre directions principales : est-ouest et nord-sud. Bien que tous les éléments soient présents dans chacune d'elles, une tendance générale de polarisation double se manifeste : d'abord une polarisation plus passive de niveau mental-spirituel entre est (asiatique-africain) et ouest (américain), suivant la rotation de la terre, et ensuite une polarisation plus active de niveau matériel politico-économique entre nord et sud, suivant l'axe incliné du champ magnétique de la terre.
La première polarisation a accentué l’éveil de la conscience spirituelle dans l'occident, en révélant la pauvreté de sa civilisation par la domination d'intérêts matériels. La seconde polarisation accentue les différences entre la société de la partie nord du globe, organisée sur la conscience de séparation par un individualisme soumis à une concurrence sans limites, et la société de la partie sud du globe, qui garde les restes d'une conscience plus collective, bien que primitive.
Ces polarisations forment des limites. Sans les dépasser, ils provoquent des conflits qui échappent à la masse critique et ils sont la cause que les changements nécessaires restent dans l'air, en perdant de leur efficacité. Sans une masse critique, efficace et réaliste, il n'y a pas de transformation réelle et il n'y a pas de possibilité que se réalise l'objectif principal des changements : la force d'union et de fusion pour extérioriser la fraternité universelle. L'objectif n'est pas de détruire l’ancien ou de s'enfuir dans l'air du subtil d'autres dimensions, mais d’ouvrir, d’adapter, de revaloriser et harmoniser tout ce qui manque d'équilibre. Abandonnons seulement ce qui fait obstruction et sortons de ce qui détourne ce processus.
L'objectif divin ne peut pas être de nous séparer des dimensions inférieures, mais de vivre et d’être présents et conscients dans toutes les dimensions. L'objectif divin est de vivre dans la plénitude, la béatitude, la perfection et l'abondance du tout et dans, avec et par tous, tant au niveau de la manifestation matérielle qu'au niveau subtil de l'esprit. Cela veut dire qu’au fur et à mesure que nous entrons dans la conscience divine, il y a aucune échelle d'évolution qui arrive à une destination finale. Toutes les échelles ne sont pas plus que des instruments et se réduisent à des illusions dans la conscience divine où la vérité unique est de vivre l'amour inconditionnel du chemin infini du juste milieu avec ses possibilités et mesures de relations infinies.
Dans toutes les parties du monde la nouvelle énergie allume l’éveil spirituel. On découvre la force de la masse critique mais pas tous de la même façon. Elle est encore mélangée avec les vieux paradigmes ou provoque des réactions exaltées et irréalistes dont les effets ne sont pas assez ancrés dans un équilibre tridimensionnel. Sans ce fondement réaliste, il n'y a pas de véritable manifestation des autres dimensions possible. Cette force reste alors au niveau virtuel, pendant que les vieilles forces résistent et gardent leurs racines.
En tenant compte avec les polarisations mentionnées, voyons de plus près la polarisation entre le nord et le sud qui semble se concentrer dans le concept de la Grande Iberia. Cette idée a son origine dans des civilisations anciennes dans lesquelles le monde ibérien (latin) et anglo-saxo-gallo formaient un seul entité perdue. L'essence de cette unité est surtout gardée dans la péninsule ibérienne autour de la zone pyrénéenne avec une concentration au pays basque (aspect origine) et le pays catalan (aspect projection).
Nous constatons que les changements actuels réveillent la mémoire de cette vieille unité et nourrissent le rêve de leur rétablissement au niveau spirituel pour ouvrir la Communauté européenne qui a dès le début un objectif trop matérialiste ou politico-économique et cela comme indication pilote pour le reste du monde.
L'idée de la Grande Iberia, née en Espagne, traduit très bien la différence entre le nord et le sud en Europe. Le sud a gardé davantage la sensibilité pour l'esprit collective. Il a plus besoin que le nord de s’extérioriser, même jusqu’à l'exaltation (aspect chaleur). Mais cet esprit semble créer un ego spirituel collectif. Par son rôle pilote au niveau collectif, il risque de prendre un rôle de domination et de se freiner et de se limiter par orgueil au monde latin-espagnol (europeano-america-latino) en valorisant ses cultures et manières propres de s'exprimer à travers une seule langue. Ceci empêche d'atteindre l'union planétaire. Il y a un risque réel de créer une nouvelle manipulation par les leaders les plus forts qui souhaitent montrer la nouvelle force collective sans enseigner l'individu de relativiser les propres valeurs en face d’autres.
Le monde espagnol a apparemment des problèmes de flexibilité et d'adaptation pour pouvoir intégrer des éléments différents à ses concepts, bien que ceci ne soit pas un problème exclusif et typique ibérien-espagnol. Ce problème existe dans tous les lieux du monde et à tous les niveaux. Mais par sa conscience de son rôle pilote, le monde espagnol est appelée à davantage de responsabilité et d’autocritique ou de discernement.
Voyons maintenant les voisins de France. Jusqu’à maintenant nous ne voyons qu’assez peu de relations spirituelles avec le monde ibérien. Les français seraient logiquement les premiers dans ce processus de convergence spirituelle. En France nous ne trouvons pas un mouvement convergent collectif semblable. Il y a davantage de sectarisme et d’égocentrisme qui divisent le pays. Mais cet individualisme pousse à davantage d'intériorisation et d’extériorisation concrète. Elle développe le besoin que les changements soient réalistes et touchent la terre. Plus que nous allons au nord plus que cette tendance semble se confirmer (la Belgique, la Hollande.).
Ici les gens sont poussés à davantage de scepticisme et d’individualisme. Cela explique le recours vers des réglementations et des lois pour maintenir l'ordre entre des intérêts d'individus divisés. Mais elles renforcent cette tendance de se replier sur soi-même et de ne pas se compromettre. C'est l'autre partie de ce qui bloque la convergence de la conscience collective. Cette frustration est la cause de l'illusion d'autosuffisance, de savoir mieux que l'autre et d'une fierté individuelle de supériorité. Ils bloquent la réalisation d'un esprit collectif d'union fraternelle, inscrite dans la constitution mais qui est pratiquée seulement en cas d'urgences. C'est la porte ouverte pour la manipulation par plus malin et le plus soit au niveau politique, spirituel ou autre.
Nous avons alors entre le nord et le sud une synthèse de divergences qui existent au niveau mondial. Ils sont les clés pour la convergence de la conscience planétaire et la transformation harmonieuse du monde sans conflits.
Surpasser ces dualités demande de changer nos attitudes inconscientes, personnelles et collectives dans ce processus pour créer des relations plus justes. Surtout il y a un manque réel d’inventer des expressions plus authentiques et créatives qui permettent de transcender les différences qui nous séparent du même contexte de convergence. Cela est très concret et demande des changements jusqu'au niveau de notre vie concrète (aliments, manières de travailler, horaires, célébrations….). Surtout, des deux côtés, nord et sud, est et ouest, il faut laisser cette conviction de supériorité quelconque et d'importance plus grande. Nous sommes tous des frères et sœurs complémentaires et égaux. Nous devons tous apprendre l’un de de l'autre et enseigner l’un à l'autre. Personne n’est plus important que l'autre. Nous avons seulement différents niveaux de sensibilité et de réalisation de notre nature divine à partager avec l'autre. Nous sommes, selon nos expériences du moment, les cellules qui voyagent à travers les différents organes dans un seul corps.
C’est un mouvement interactif qui a des directions multidimensionnelles. Nous sommes tous enseignants et disciples, frères et sœurs dans le service du plus grand bien du même ensemble planétaire et cosmique. Nos frontières sont seulement le reflet des limites de notre conscience et de notre incapacité de nous mettre en rapport de manière harmonieuse et responsable dans l'ensemble planétaire. Du moment que nous voulons nous imposer, pour n’importe quel motif, aussi spirituel qu'il soit, nous construisons de nouvelles frontières. La seule manière pour éviter cela est de nous retirer au moment juste, en faisant la distance sans combattre, à moins que nous soyons en situation de vie ou de mort.
Nous ne devons pas rejeter nos particularités ou celles des autres (la fausse mondialisation). Seulement nous devons les valoriser et relativiser pour ne pas les maintenir comme les seules valables à imposer à l'autre, qui a d'autres sensibilités et nécessités de s'exprimer. Nous devons nous ouvrir et nous enrichir. La créativité spirituelle authentique (ou consciente) est la seule manière effective pour dépasser des polarisations et des conflits possibles. Il implique que nous nous rendons compte quand nous faisons des mélanges incompatibles avec les vieux paradigmes parce qu’ils nous bloquent dans la réalisation de l'objectif des nouveaux paradigmes de convergence. Ils se résument dans le mot : convivience. C'est la création de relations les plus justes avec nous-mêmes, l'environnement et les autres pour le plus grand bien de l'ensemble. Un acte est créatif quand il est adaptée pour nous libérer de nos divisions et problèmes, quand il nous donne de la joie et de l'abondance, quand nous nous rapprochons comme des frères et sœurs, quand il nous permet d'entrer dans l'union de ce qui n’est pas visible mais que nous reconnaissons comme la réalisation du rêve de notre paradis intérieur : la réalisation de l’amour inconditionnel dans les manifestations concrètes de la vie multidimensionnelle.
Comme tous nous faisons des erreurs, nous avons tous à nous réorienter en ce sens. Que ce soit nos plus profonds vœux de Noël qui s’approche.

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques