translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

20/11/2011

Une vue de synthèse sur l’évolution démocratique vers la démocratie participative

Voici le résultat d’une première étude de synthèse sur la possible évolution des systèmes démocratiques vers la démocratie participative en partant de ce qui existe. C’est une tendance qui demande un temps plus ou moins long pour la voir confirmée

Nous avons développé un schéma qui applique les lois fondamentales de la manifestation des énergies à base du triangle. L’énergie est de dimension trinitaire dans sa manifestation mais forme en réalité un accord quadruple pour pouvoir se manifester. Nous retrouvons donc les quatre constantes ou vivants de l’univers reconnus par la science : la force involutive (ou énergie de volonté), la force révolutive (ou énergie d’amour), la force évolutive (ou énergie d’intelligence active) et la force réale (ou la force d’harmonie du cœur). Ces constantes sont interactives ou participatives, l'une dans l'autre.



La politique devrait être un hologramme de ces lois pour être en harmonie avec son environnement. La démocratie participative va dans ce sens. Essayons de voir vers où cela nous mène et avec quelles conséquences pour le système actuelle.  


Nous développons ici des éléments qui devraient permettre d’indiquer le chemin de la libération de la masse du poids aveugle de son inconscience. La seule solution possible semble de la diriger vers une attitude de conscience collective de service responsable de chacun au plus grand bien de l’ensemble.
Nous développons ici des éléments qui devraient permettre d’indiquer le chemin de la libération de la masse du poids aveugle de son inconscience. La seule solution possible semble de la diriger vers une attitude de conscience collective de service responsable de chacun au plus grand bien de l’ensemble.

1. La force involutive : c’est le principe du renouvellement constant de l’énergie qui détermine les changements des conditions de la manifestation. Le besoin de renouvellement est nécessaire pour le maintien de la manifestation et est stimulé par le principe de l’égalisation des énergies pour garder l’harmonie de l’ensemble. Le principe de l’égalité de l’énergie est le fondement de la manifestation de l’énergie en formes. Toute forme appelle à un retour aux sources.

Sur le plan du système démocratique la force involutive est représentée par la base populaire qui est la raison d’être de tout système politique. C’est elle qui évolue selon les changements des conditions de vie. C’est en elle que le nouveau trouve son élan et c’est elle qui évoque la nécessité de changements. La force de la base représente le principe de la perfection de la vie individuelle en collectivité à base du principe de la volonté d’égalité qui est à l’origine de toute énergie.  
Dans le contexte actuel c’est à ce niveau que le plus de changements s’imposent à cause d’un changement de la façon de penser de l’être humain au niveau de sa responsabilité. Elle s’ouvre de plus en plus vers l’aspect collectif, le besoin d’interactivité et de l’union en groupes. Ce besoin devient autant plus pressant que la survie et le maintien de la société deviennent des menaces pour une minorité de privilégiés. Le système actuel risque par le nombre, croissance trop vite des populations, de perdre le  contrôle de la base, que Marx appelait le prolétariat. Ceci est accentué par un système qui est constamment stimulé par des intérêts particratiques qui séparent leurs dirigeants de la base qui, bien souvent ignorante, devient de moins en moins contente. L’idéal d’une fausse liberté individualiste est projeté. Il nourrit une dépendance aux besoins artificiels qui détournent l’attention du potentiel de pouvoir collectif de la base. La peur pour ce potentiel, croissant chaque jour en nombre, amène inévitablement à  plus de contrôle, de répression et de manipulation. L’issue est inévitablement l’éclatement du système, à moins qu’on donne à la base dont elle a vraiment besoin.
Nous en distillons deux besoins essentiels :
1.  Le besoin d’information et le besoin d’éducation politique
La situation : nos informations sont souvent le résultat d’interprétations selon une vision tantôt plus de droite, tantôt plus de gauche. Elles sont en plus souvent filtrées et transformées pour renforcer ou diminuer des tendances selon des intérêts qu’elles servent. Ne seraient la plupart des agences de presse censurées dans  ce sens, bien qu’on veuille nous faire croire le contraire ? (la France occupe la 44°place dans le monde). La réaction est bien naturelle et inévitable, grâce à Internet. Il s’est créé des réseaux parallèles, qui ne sont pas pour autant tous fiables. Voilà aussi la tendance politique compréhensible pour essayer de contrôler ce créneau incontrôlable.
La voie de solution : Nous avons besoin d’organismes de synthèse qui font le tri entre le vrai et le faux. Aussi une confrontation avez la base parait nécessaire pour que les informations soient interprété de façon correcte. A part l’organisation professionnelle du monde de la presse nous avons besoin que les forums qui existent déjà évoluent vers un caractère plus officiel et populaire.
La vie politique n’a pas de stabilité sans que sa base n’ait plus de consistance. Elle ne peut l’obtenir qu’au travers des structures reconnues qui l’informent des aspects vitaux de la vie politique et qui permettent à éduquer sa responsabilité politique sans quoi il ne peut pas y participer. C’est dans ce sens que nous avons besoins de forums populaires. Ils devraient permettre la communication sur des informations nécessaires pour former une vision de synthèse sur la société au-delà des intérêts particuliers ou de visions politiques particulières. Ceci implique la collaboration de  modérateurs formés dans ce sens. Ces forums pourraient exister à plusieurs niveaux (communal, régional, national, européen) et dans plusieurs domaines (élaboration structures politiques, relations sociales (communication, sécurité), économie, organisation professionnelle, science, santé et application des valeurs humaines). L’importance des forums est l’interactivité qui révèle de la façon que nous sommes capables d’évoluer et qui indique où sont les blocages. Les blocages montreront à quel niveau la structuration de l’état, avec sa législation, administration et juridiction sera respecté, efficace et utile.
L’organisation de ces forums peut-être multiple et  demande beaucoup de souplesse. Nous pensons à des forums « officialisés » sur Internet. Ils offrent la possibilité de continuité, de replay et de répétition. En même temps ils peuvent être reliés avec des réunions populaires en life qui permettent le  contact plus direct entre les citoyens et aussi avec les élus. Il faut en effet donner plus de sens réaliste et véridique à la vie politi. C’est à la base que l’organisation de la vie politique est expérimentée, par exemple à travers ses lois. Mais c’est aussi à la base que changent les conditions et la nécessité des changements de cette organisation et ces lois. Le déséquilibre entre les forces qui règlent cette organisation fait par exemple que la France compte le plus grand cimetière en Europe de lois non appliquées.
  2.  Le besoin d’exercer le pouvoir politique de façon plus interactive :
La situation : actuellement le pouvoir démocratique des civils existe dans l’illusion d’élégir des personnes qui prétendent de tout pouvoir résoudre à la place des électeurs. Les successions par alternance et les répétitions des mêmes problématiques ne montrent pas seulement le contraire, mais aussi un gaspillage inutile d’efforts qui aboutissent à autant de déceptions.

Une des raisons est que les parties politiques ne jouent pas leur rôle d’intermédiaire et de canalisateur des forces qui vivent à la base. Une autre raison est le manque de vision globale dans le monde politique qui a conduit à des tendances très divergentes provoquant un morcellement des parties dans des fractions de plus en pluis divergentes et extrêmes. Enfin, il a les ambitions trop personnelles de leurs leaders qui veulent conquérir le pouvoir, même si c’est au dépit de l’autre, avec des méthodes  qui ne sont souvent pas conformes à l’esprit démocratique. Le désintéressement croissant de la base pour pareille tendance est tout à fait logique. Ce qui ne veut pas dire qu’elle soit tout à fait ignorante et pas politiquement intéressée. Chose curieuse est que les élus oublient qu’ils n’ont du pouvoir que grâce aux électeurs. La consultation de la base est aussi souvent plutôt une mascarade qu’une réalité qui touche directement le citoyen. Il y a donc une séparation profonde entre la base et les élus qui est seulement franchie au moment des élections. Et celles-ci sont alors faussées puisqu’elles servent souvent de moyen de sanction et de révocation et pas comme la meilleure solution.
La voie de solution : Les élections ne peuvent pas avoir comme conséquence que la base passe sa responsabilité politique totalement à quelques élus qui représentent nécessairement des tendances de division et qui correspondent de moins en moins aux changements de penser à la base. Il y aura de plus en plus besoin de pouvoir élire des représentants directement issus de la base en dehors des parties politiques et qui maintiennent le système de division. On peut bien s’imaginer des candidats libres qui se distillent à travers des forums populaires et qui méritent l’approbation concrète et directe. Ce serait de toute façon la voie indiqué pour l’élection du chef d’état qui, en tant que médiateur de tous et représentant du respect des pouvoirs, devrait être neutre et libre de toute partie.

Un second aspect est  celui de contrôle ou de rectification du pouvoir en place : Au lieu de devoir manifester dans les rues jusqu’au moment que des morts tombent, la base doit avoir la possibilité d’exprimer sa volonté sur des questions importantes. L’élaboration des forums, une fois pourvus des moyens techniques automatisés devrait pouvoir rendre facile et peu couteux la consultation par les autorités publiques de demander directement la vision de la population soit par un vote, soit par une consultation. Cette voie serait aussi une possibilité de manifester le cas échéant du désaccord de la base avec le pouvoir.

Dans le contexte actuel ceci sera probablement compris comme une menace de la stabilité du pouvoir qui peut actuellement se permettre d’abuser de ses mandats. Il faut tout de même considérer que la société est en train de changer profondément et que les citoyens n’auront pas d’autre choix pour résoudre leurs problèmes s’ils ne veulent pas être étouffés par des lois de plus en plus restrictives et répressives qui visent de faire d’eux des marionnettes dociles. L’apprentissage d’une vraie responsabilité politique ne semble pas facile et demandera sûrement un temps d’adaptation pour l'éducation. Mais il parait la seule solution pour tous les maux de notre société qui creusent de plus en plus l’écart entre une minorité privilégiée et une masse manipulée : engorgement des tribunaux et des règles administratives, crises répétitives, violence, déséquilibre du marché et du temps de travail, croissance et consommation injustifié, dépenses non justifiés dans l’ensemble des besoins réels de la société, application de nouvelles techniques outre mesure....

2. La force révolutive : le maintien de l’énergie manifestée et structurée nécessite une réorientation constante par l’énergie renouvelée et ce par son intégration et harmonisation. C’est le principe de la libération de l’énergie ancienne par la réorientation pour permettre une plus grand équilibre et perfection qui suit l’évolution de l’ensemble de la manifestation.
Au niveau politique c’est le renouvellement des lois, des élus et du système administratif mais aussi la création des éléments nouveau et l’abolition de ce qui est dépassé. Tout cela est encore trop rigide et dirigé par des intérêts particuliers. Il y a aussi d’une importance vitale pour le système démocratique que les élus représentent réellement ce qui vit à la base, dont le besoin d’une représentation proportionnelle et une participation proportionnelle à toute décision. Le principe de la majorité est sûrement une étape dans l’élaboration de la conscience humaine, mais c’est en même temps un principe qui maintient l’exclusivité et la division. La tendance devrait être de créer un consensus et de privilégier des majorités plus importantes selon le cas. Le progrès de la conscience collective changera complètement ces données dans l’avenir.
A élaborer.

3. La force évolutive: l’énergie a besoin de s’exprimer en indiquant une direction générale. C’est le principe de la valorisation dans l’ensemble. Ceci provoque des tensions en cas de résistances ou peut se faire de façon gracieuse sans causer de problèmes.
La valorisation de l’organisation de l’état est de renforcer le principe de la fraternité. Elle se fait par le pouvoir judiciaire soit de façon contentieuse, soit de façon gracieuse. On constate que ce pouvoir est trop éloigné de la base. A élaborer.

4. La force réale d’union solidaire : l’énergie reçue, structurée et exprimée suppose un contexte qui permet la reconnaissance d’une harmonie ou un accord dynamique entre les différentes forces énumérées ci-dessus. Cette force est à la fois reliée aux autres forces comme élément solidaire, mais en même temps elle a une dimension supérieure puisqu'elle donne un sens supérieur à l’ensemble : c’est le lien interactif, en même temps libre et neutre sans quoi il n’y a pas de réelle union. Cette  force est réale dans le sens réelle et royale, tournant comme une roue.
Ce principe au niveau politique est le pouvoir respectueux qui est dans la plupart des systèmes modernes trop flou et mélangé avec les pouvoirs  législatifs, exécutifs et judiciaires. C’est le reflet du manque de vision de l’ensemble et le respect pour l’ensemble qui repose sur un contrat fictif : celle d’une majorité changeante. Le pouvoir respectueux est le pouvoir de médiation, de communication de la vision globale, de dynamisation et de confirmation de l’ordre. Ce sont des éléments qui commencent à demander notre attention mais qui sont encore dans leur toute première enfance.
A élaborer.

Des  idées complémentaires peuvent être consultés: L'évolution de l'idée démocratique.

09/11/2011

Codes du plan divin de la concorde à PARIS


La signification du son « Paris - par-is(a)» indique « tout ce qui est pareil à ce qui empêche l’évolution. Il s’agit de la dénomination d’un centre qui concentre les énergies  de la fin du cycle solaire actuel pour les confronter avec les énergies du cycle nouveau. Le cycle nouveau sera le cycle de la clarté par l’union et la solidarité fraternelle. Le nouveau cycle sera le cycle de la convergence de la conscience par la concordance du mental humain avec le mental divin.
Le cycle révolu se caractérisait par l’expérience des régimes basés sur la domination et  la séparation (divide et impera) dont l’ère des Poissons était la dernière phase.  Ce changement de cycle commença il y a 222 ans (représente le mouvement décisif du chariot ou cycle de la terre pour l’année 2011) avec la Révolution française (1789). L’origine se trouve dans  l’échec de reformes urgentes pendant une crise financière qui se répétait et s’intensifiait jusqu’aujourd’hui  et qui montre actuellement que l’ordre établi est devenu de plus en plus matérialiste et injuste.  Il  perd le contact avec ses sources spirituelles sans quoi il ne peut pas survivre.  Ces évènements règlent l’ouverture vers le cycle d’un ordre mondial nouveau dont la France devient de plus en plus le moteur d’organisation mondiale, même si actuellement le peuple français et son gouvernement soient plus occupés avec le maintien de l’ordre existant, de plus en plus menacé.
La révolution française a donné un début à cette fin de cycle en introduisant les principes de l’égalité (correspondant à la nouvelle force involutive qui régularise de façon plus équitable l’espace de l’expression humaine), de la liberté (correspondant à l’énergie régulative qui adapte les conditions humaines aux exigences de flexibilité interactive du temps nouveau) et de la fraternité (l’énergie évolutive qui indique la direction de l’ère nouvelle qui s’annonce  comme l’ère de la fraternité universelle, dont la force est basée sur les valeurs humaines). Il manque jusque ici encore  la concordance ou l’accord  de ces trois principes dans une énergie de convergence,  basée sur le principe de la solidarité ou d’union des forces. Le résultat est la force réale (royale et réelle).
Comme expliqué dans le blog Pangeosis sous le message sur les codes spirituels dans l’Union Européenne, nous suivons la science des triangles pour expliquer comment l’énergie du plan spirituel se structure à Paris à travers des points phares qui attirent notre attention. A travers l’histoire du passé  l’homme a en effet, inconsciemment codifié le plan divin d’une conscience supérieur. Nous étions attirés par trois édifices qui forment un triangle significatif : l’église de la Madeleine, la Tour Eifel et la cathédrale Notre Dame, situé autour de la place de la Concorde qui est connectée avec l’Arc de Triomphe de l’Etoile par les Champs Elysées (Champs des bienheureux o des élus). Tout cela parait correspondre à un codage spirituel des énergies que nous développons ci-dessous.

1. L’énergie involutive : la nouvelle énergie entre dans la vielle Terre-Mère pour changer notre espace de vie en y donnant une nouvelle structure et organisation physique, politique, économique, culturelle, scientifique, intelligente et spirituelle.  C’est l’énergie de la résurrection et de la rénovation sur les cendres du vieux monde comme  le phœnix resurgit de ses cendres. Sur le plan spirituel il s’agit des énergies qui accompagnent la descente ou le retour  de l’esprit du Christ. Il provoque la libération du monde en perdition par sa réorientation (ou sa rédemption par le repentir). 
Cette énergie involutive est symbolisée par l’église de la Madeleine (migdal-ena: haute tour haut lieu de culture musicale chrétienne). Sa construction, en style néoclassique symbolisant la rigueur, a été commencée un peu avant la révolution (1763) pour  finir en 1842. Marie Madeleine est selon la tradition la pècheresse qui se repentit et qui était la première à voir le Christ ressuscité. Marie Madeleine, ou la Vierge Noire, représente celle qui reconnaît la nouvelle lumière et met sa force créative directement en pratique.  Elle unit le passé du vieux monde, sombre et noir, se détruisant par manque de lumière, avec le nouveau monde qui va se construire grâce à l’acceptation, la transformation (destruction) et l’intégration(construction) de la nouvelle lumière. Elle unit en même temps le bas ou la matière de  la Terre-Mère et de l’homme avec  le haut de l’Esprit-Mère du Père céleste. Elle règle le rythme ou le temps de l’ascension. Dans l’hindouisme  on la retrouve comme Kali.
Marie Madeleine est la porteuse du Graal qui symbolisait dans le passé  le secret de la vie de l’abondance. Il fallait la conquérir à cause de la séparation de l’être humain avec son être supérieur. Il devient  maintenant le livre de la vie que l’Esprit du Christ peut lire. Ce livre s’ouvre maintenant quand on unit les deux parties de la vie et du cerveau (la partie manifesté de la matière et la partie intuitive, non manifesté, de l’esprit ou non matériel de l’antimatière) aidé par la nouvelle lumière qui rapproche le Christ conscient (Bouddha) en nous. Le sang du Christ, recueilli dans la Sainte Calice et  gardé dans un lieu inconnu, devient maintenant la lumière du Christ qui est caché jusqu’à maintenant pour notre cerveau mais pas dans l’Etre Superieur de notre âme.
Signification des données géographiques
48°52’12’’ nord (entrée dans le vieux monde) = 4 : la concrétisation ou matérialisation de la nouvelle énergie)
48 = la fatalité de l’inconscience du vieux monde
52 = l’embryon d’or ou la perle spirituelle de la nouvelle conscience
12 = les 12 archétypes de la conscience (zodiac) qui sont la base de la conscience divine, cosmique, et de l’harmonie de l’ensemble.

2°19’27’’ est (la nouvelle  lumière ascendante) = 2 : le dédoublement de l’espace, du temps et de la force du vieux monde. Leur union est le secret du livre de la vie (Constellation des Gémeaux dans le ciel)
19 =  la lumière radiant de la nouvelle énergie solaire, qui donne l’inspiration vers le succès
27 = le potentiel spirituel de la nouvelle lumière
L’angle du triangle à ce niveau est de 103° =  la révélation de la sagesse ou de la nourriture divine que contient le Graal ou le livre de la vie.
Les deux coordonnées forment 6 = signal de médiation entre le manifesté et le non manifesté et le triangle européen et le triangle parisien,  symbolisant la beauté et la perfection.


2. L’énergie révolutive : c’est l’intégration de la nouvelle énergie par la transformation du monde existant.  C’est l’énergie de l’harmonisation. 

Cette énergie est symbolisée par la Tour Eifel.  Au début (1889) s’était l’édifice le plus haut du monde (324m).  Elle rend hommage au centenaire de la révolution française.

En tant que  construction en fer, elle symbolise le progrès (le chemin sidéral par la sidérurgie) dans l’obscurité profane du passé. La tour symbolise par conséquence l’élévation du vieux monde vers le ciel ou le début de la spiritualisation de la matière par la lumière du nouveau cycle qui alimente le développement des connaissances scientifiques et techniques  pour faciliter l’ouverture de la conscience.



Signification des données géographiques
48°51’30’’ nord = 3 indiquant que toute énergie manifesté dans la matière est trinitaire et d’ordre spirituel
48 = la fatalité de l’inconscience du vieux monde (comme le point précédent)
51 = la nature du guerrier entre les siens, le fer (la rigueur) est une aide mais aussi une menace pour ceux qui s’en servent
30 = le début de la récolte du progrès, de l’époque de la renaissance par le sacrifice, l’expiation

2°17’40’’ est = 5 : le succès de l’union entre le vieux monde terrestre et le nouveau céleste
2   = comme ci-dessus : l’union du triple dédoublement
17 = symbolise la fin de l’épreuve par l’achèvement de la maturité du cycle
40 = accomplissement du cycle mondial vers la maturité mentale de l’homme total ou lumineux
L’angle à ce niveau est de 40° = comme au-dessus.

3.  L’énergie évolutive : c’est  la direction de l’évolution qu’indique la nouvelle énergie. Cette énergie est symbolisée par la cathédrale Notre Dame. Elle se trouve sur une isle centrale comme une lumière (étoile) dans l’obscurité de l’univers matériel. Elle symbolise l’Esprit Vierge-Mère Immaculée, blanche et reine du Ciel, la médiatrice de la sagesse divine (Sophia). La descente de cette sagesse est  le sens de la nouvelle énergie par la descente de l’Esprit du Christ. Cette cathédral symbolise son siège (sedes sapientiae) dans lequel on entre par les trois portes au par(vi)s Notre Dame. Elles symbolisent la fin du cycle du triple dédoublement de l’espace (matière-esprit), du temps (linéaire-circulaire) et de la force (obscurité-lumière) en s’unissant dans la conscience de synthèse, attribut essentiel de la sagesse. La cathédral symbolisera dans le futur le lieu central de la descente de l’Esprit Christ-Bouddha dans l’homme superlumineux.


Signification des données géographiques
48°51’11 nord = 2 : comme ci-dessus : l’union du triple dédoublement
48 =  la fatalité de l’inconscience du vieux monde (comme le point précédent)
51 =  protection du guerrier spirituel
11 = la force spirituelle

2°20’59’’ est = 9 la puissance de L’Esprit Saint
2   = comme ci-dessus : l’union du triple dédoublement
20 = la force de la nouvelle lumière solaire
59 = la solidarité dans la nouvelle terre(demeure) de l’homme spirituel (Christ) incarné
L’angle à ce niveau est de 38° = l’homme guéri  par son initiation spirituelle à l’organisation cosmique
Les degrés des trois angles forment le nombre 144 : la globalité de l’Univers divin, angélique et humain
Les minutes des trois angles forment le nombre 155 : la perfection de la divine sagesse dans l’homme
Les secondes des trois angles forment le nombre 53 : la sanctification de l’être humain

4. L’énergie réale (réelle ou royale) : c’est l’énergie de concordance, d’union et de réalisation des trois énergies précédentes. Au début elle forme le centre de gravité du triangle des trois énergies pour se déplacer selon l’expansion ou la réalisation des énergies dans le contexte planétaire vers un centre absolu d’accomplissement.
 Dans un premier temps nous découvrons le centre réal à l’endroit de la station métro de l’Assemblée Nationale (palais Bourbon) sur le Boulevard Saint Germain (=Saint Joseph). Le palais Bourbon se trouve tout près et symbolise le centre de l’accomplissement des vieilles énergies, reflétées dans un monde dualiste et particratique de clair-obscur qui gouverne, séparé de la base.  Sa façade nord, tournée via le pont de la Concorde vers la place de la Concorde, a un fronton triangulaire qui repose sur 12 piliers, inspiré par la façade de l’église de la Madeleine. Ces données montrent la continuité de l’évolution de l’obscurité vers la lumière à travers des cycles qui reposent sur les acquis du passé.
Tout indique la nouvelle direction du pouvoir futur sera inspiré par la solidarité et l'union dans une démocratie participative de concordance de l'ensemble.
Il est évident que la place de la Concorde symbolisera dans l’avenir le centre de la matérialisation planétaire de la descente de la nouvelle lumière cosmique. L’obélisque de Louqsor y pointe déjà comme une aiguille d’acupuncture qui harmonise la terre avec ses sphères environnantes et l’esprit céleste.
Enfin, les coordonnées géographiques de la place de la Concorde indiquent :
48°51’56’’ nord pour le centre géométrique = 2 : comme ci-dessus : l’union du triple dédoublement
48°51’56’’ nord pour le centre de l’obélisque = 1 : ou la concordance totale de la matière avec l’essence spirituelle, symbolisant l’union de l’humanité avec le principe créateur de l’univers.
48 =  comme ci-dessus, la fatalité de l’inconscience du vieux monde
51 = comme ci-dessus  protection du guerrier spirituel par sa conscience de l’esprit cosmique
56  =   symbole de mutation par le passage de la 5e à la 6e race

2°19’16’’ est = 1 comme ci-dessus
2 = comme au-dessus
19 = symbole de l’harmonie du fils de Dieu par la connaissance acquise dans la nouvelle lumière du soleil de pair avec la lune (mental de synthèse-intuition)
16 = l’incarnation achevée selon le Karma cosmique à travers construction et destruction
Quand nous faisons la synthèse des données géographiques  des centres  de références des quatre énergies nous constatons que nous descendons du 4 via 3 et 2 et 2 vers 1 et que nous obtenons  la force de la lumière spirituelle réale  (11 : 4+3+2+2) de la conscience divine involutive, révolutive  et évolutive(10: 4+3+2+1) qui se révèle à travers la matière en harmonie.
Enfin, voyons dans ce contexte de la science des triangles comment, selon le plan divin, Paris est connecté avec le plan divin en Europe:
Barcelone est le centre mondial de la réunion spirituelle devant la porte initiatique des temps nouveaux.
Son blason couronné exprime les 4 énergies sous formes de 2 triangles principales divisées en deux, qui indiquent la complémentarité des paires opposés en diagonales: porte d'entrée dans le nouveau - porte de sortie du vieux (Barcelone-Berlin) et entrée dans la réorganisation de la concordance de la vie spirituelle individuelle (Sasso/Italie) et de la réorganisation du vieux monde dans un nouverl ordre de concordance quittant l'ancienne triomphe de la vie matérielle (Paris/Concorde/Arc de Triomphe) pour la victoire de l'union matérielle-spirituelle (la Croix de la Victoire dans les P.O/pau/paz.)
Le Blason de Paris représente un bateau avec une voile, pendant que Barcelone veut sir Barca de lona (bateau de bâche ou toile).
Le Blason de Berlin est un Ourse debout, couronné, qui indique la direction de la volonté du plan divin. Il fait référence au troisième point de la Grande Invocation, appelé GRAU (la matière grise) reflété dans le centre des diagonaux de la Grande Ourse dans le ciel.






Le Blason du Sasso (the living roc ou le rocher vivant) est une arche sur deux roues qui évoque la réorientation de la Grande Ourse par lequel on passe pour trouver la paix (Pau/paz) durable, symbolisé par le médaillon central des deux cœurs inversés autour de la coupe du Graal qui symbolise l'homme qui se redresse vers sa vraie nature divine. Devant l’arche se trouve le blason de Serre di Rapolano (le rappel à l’union), territoire du Sasso. Il symbolise par les deux clés, inséparables par une chaîne, la force, au-delà de toute séparation individualiste, de l’union (matière-esprit).
Voilà une lecture partielle du livre de la vie pour Paris : ville appelé à l’organisation de la concordance planétaire selon le plan divin.
Bientôt quelques personnes de Barcelone vont à Paris pour activer le plan de la Concorde, mais
l'appel s'adresse aussi à vous.
Informez-vous ! Le temps de l'indignation a révolu.

22/10/2011

Le retour du Christ Cosmique : Les codes spirituels dans la Union Européenne.

Le plan de focalisation du déroulement des conditions humaines sur la terre en relation avec le retour du Christ
 Things are often as they are. Although often we like to see them differently with the risk to more be able to see them like them”
 « Les choses sont souvent ce qu’elles sont. Pourtant souvent nous préférons de les voir différemment au risque de ne  plus pouvoir les voir comme tel»
L’organisation des énergies nouvelles du cœur dans le monde:
Malgré les différences qui existent entre  les pays d’Europe, il y a eu toujours une interactivité intense qui traduit une conscience constamment croissante vers une unité d’Europe de Consciences. Bien qu’elle se présente actuellement plutôt comme une unité administrative économique, le besoin d’une Europe à conscience spirituelle se fait de plus en plus sentir à mesure que le monde est en crise.
Une étude énergétique de la terre, du point de vue multidimensionnelle, nous a révélé qu’une partie de l’Europe avec le Nord de l’Afrique et les côtes méditerranéennes du Moyen Orient forment  le centre du cœur énergétique (matériel et spirituel) de la terre.
C’est bien connu que l’humanité actuelle s’est engagée dans une transformation de la conscience. C’est une initiation sur le sens de l’énergie du cœur dans la pratique. Nous pouvons la résumer comme l’énergie de solidarité ou de l’harmonie qu’on atteint par le travail de synthèse. C’est l’union de tous les éléments, apparemment différents et séparés, dans un ensemble selon leur juste niveau de service qu’ils y rendent.
Une nouvelle énergie entre toujours par les lieux les plus ouverts dans la situation existante. En effet,  partout dans le monde surgissent des lieux de renouveau spirituel qui contrastent de plus en plus avec le déclin du monde matérialiste. Ces lieux forment d’abord des points d’attraction qui répondent au besoin du changement puisque ce sont des lieux plus ouverts. Pourtant, ils restent relativement isolés et souvent cachés par les barrières de l’entourage. Ceci n’empêche pas que la nouvelle énergie s’accumule invisiblement et contribue finalement à former un centre général de transcendance. La résistance avec les énergies existantes provoque une concentration des mêmes énergies par un effet d’attraction mutuelle dont la caractéristique est de pouvoir évoluer au-dessus de l’ordre divisé existante.  Ce centre devient donc un relais universel d’énergie libre et libérée. Etant neutre il fonctionne de plus en plus comme  médiateur dans tous les changements en cour. C’est à l’image du fonctionnement de notre cœur.
Le centre même forme plusieurs zones (chambres) qui sont liées entre eux par des passages (valves ou portes) et qui expriment chacune une qualité nécessaire pour former le nouvel accord énergétique à différents niveaux matériels et spirituels. Ceci ne se fait pas automatiquement, mais selon un processus qui au début semble quasi imperceptible mais  qui répond à un besoin d’évolution. En se renforçant, cette concentration fait appel à une réponse plus active et consciente de la part de l’être humain, sinon elle risque de prendre des aspects dévastateurs à cause des tensions non libérées. 
 
La science des triangles
Selon la science des Triangles toute action ou déplacement d’énergie a pour base un triangle. Toute énergie a une essence trinitaire : action involutive ou direction de volonté (Père), réaction régulatrice ou transformation qui harmonie  (Mère) et résultat évolutive ou  intégration intelligente (Fils).  Grâce à cette triplicité les vieilles formes peuvent changer et des nouvelles formes peuvent se manifester et se structurer au-delà de celles qui existent déjà.
En effet, un triangle a trois angles et trois faces autour d’un centre. Une face reçoit d’avantage les nouvelles énergies que les autres. C’est la force involutive qui est attiré par l’angle de la réorientation.  De là, la nouvelle  énergie se trouve confrontée avec l’énergie existante qui est temporisée par l’angle de l’harmoni-sation qui attire la force régulatrice comme intermédiaire entre la nouvelle et la vieille énergie. Cet angle se trouve, comme complément, à l’opposé, de l’angle de la réorientation. Enfin, la résultante des forces précédentes est la force évolutive qui prend une direction ou sens, dirigé par l’angle polaire qui reste. L’ensemble évolue autour du centre neutre et médiateur du triangle avec son énergie positive, libre.
Ce premier  triangle n’est que la moitié de la structuration de la nouvelle énergie. Comme entre matière et antimatière, l’autre triangle se manifeste comme la contrepartie ou le  triangle de la vieille énergie, structurée avec une force dans son centre qui est déclinante ou négative. Le seul angle qui ne concorde pas avec le premier triangle est l’angle qui dirige les énergies qui résistent au changement du plan d’évolution.
Entre les deux centres des triangles se crée une tension, automatiquement canalisée par des lignes de forces qui dépendent des spécificités de l’ensemble (les caractéristiques matérielles géographiques et autres, ainsi que culturelles et spirituelles). Ces lignes poussent à l’intégration de la nouvelle énergie autour d’un grand centre d’union et de diffusion qui va se fixer progressivement à l’endroit le plus disposé ou approprié, c’est-à-dire le plus libre. On peut appeler ce centre, un centre de synthèse ou de victoire du nouveau sur l’ancien.
Les nouvelles énergies coïncidant avec  l’Union Européenne
Logiquement, quand nous regardons l’Europe et les autres pays autour de la Méditerranée, le cœur de la terre, nous devrions pouvoir retrouver ces formes et principes de structuration des nouvelles énergies.
Avant d’élaborer nos investigations, il faut noter que l’observation des énergies nouvelles du nouveau cycle cosmique actuel, montrent qu’elles ont comme tendance générale d’affecter toutes les oppositions et dualités qui existent en provoquant de plus en plus de coïncidences intelligentes. Il s’agit donc d’un changement majeur, générale et profond jusqu’aux racines de la terre et sa vie et pas d’un changement partiel et passager. Les coïncidences sont nécessaires pour re-lier le haut (le subtil du spirituel) avec le bas (l’expression matérielle), pour pouvoir transgresser toute dualité existante et donc de révéler un réalisme jamais égalé par la science. Nous découvrons que tout est un signe de la direction ou de la volonté du grand plan d’évolution cosmique que nous appliquons et confirmons, si ce n’est consciemment, autant plus dans notre inconscience collectif. Chacun peut donc connaître ce plan, il suffit d’ouvrir les yeux et d’écouter avec notre cœur et notre âme via notre intuition. « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende (Matthieu 13 :9)  « Fils de l'homme, tu habites au milieu d'une famille de rebelles, qui ont des yeux pour voir et qui ne voient point, des oreilles pour entendre et qui n'entendent point ; car c'est une famille de rebelles (Ezéchiel 12 :12)

Le magnétisme de la terre
Sans expliquer le sens des changements magnétiques ici, que ce soit suffisant de dire que ces changements mèneront finalement à faciliter la communication et des relations planétaires justes. 
La carte du magnétisme de la terre montre que l’énergie involutive cosmique ne peut que suivre les couloirs moins magnétiques avant de pouvoir s’intégrer dans la terre.



C’est en effet premièrement à Findhorn (= qui a trouvé la corne ou conque, symbole de la création, attribut de Krishna-Christ, annonçant son retour) que descend l’énergie cosmique. Puis elle passe sur le continent à la frontière franco-espagnol (Fuentarrabia : la source du maître de la bienfaisance –font-arra-rabi) au pied des Pyrénénees (Ligne du feu ou « byren » : montagne et « ioak » ou Dieu du feu). Suivant cette ligne, uniant le pays Basque (ancien centre d’Atlante) avec le pays Catalan énigme informatique du sens de la contrepartie « kata-lan », ou réseau local opposé) elle atteint le Golfe du Lion (de Juda). De là, elle traverse la Méditerranée entre Corse (l’Isle de l’intensité du cœur-la lumière de l’ère du Verseau) et la Sardaigne (zarza, le feu des ronces du vieuix monde qui piquent- éveil de la lumière dans l’obscurité-aire  des Poissons) pour passer en Toscane (le centre inexpliqué et inexplicable) en Italie, entre Sienne (avec son loup) et le Monte Amiata (avec sa croix géante en fer sur des pieds à la Tour Eifel ,sur un vieux volcan qui évoque le volcanisme du message d’amour du Christ dans le passé). Entre ces deux lieux se trouve Podere Sasso (ferme de la pierre, ou symbole du pouvoir de l’âme, le régulateur du nouvel accord dans le cœur qui fonctionnera comme une écluse ou sélection (sas = tamis ou écluse) des courants originaux cosmiques ). Après le courant se divise, mais le courant principale continue en direction de l’Himalaya (le Tibet) pour descendre après vers la mer de Banda (le centre de la diffusion énergétique du feu de la terre. Les Pyrénées forment une vraies ligne d’accélération de force dans la répartition de cette énergie d’involution.
Dans la zone des Pyrénées la force est actuellement le plus attiré par Barcelone (la terre des Dieux et de la Sagrada familia)) plus actif et attractif que la capitale de Madrid. C’est le sommet du rassemblement de la nouvelle conscience spirituelle en Europe et au-delà. C’est la porte initiatique pour le monde, attirant tous les courants nouveaux. Pourtant, la force régulatrice, venant de la Méditerranée, devrait  diriger cette concentration spirituelle vers le Nord, la France avec Paris (representant dans son blason « fluctuat nec mergitur », le bateau du monde, battu par les flots sans être submergé). Paris avec la Notre Dame évoque la spiritualisation de la matière au-delà des attaques du matérialisme mondial, maîtrisable par une main de fer comme le symbolise la Tour Eifel). Le matérialisme est ce qui empêche (par-isa ) l’évolution et pourtant la matière est un moyen indispensable. Dans ce sens Paris est un régulateur du monde.
Paris évoque Berlin (la ligne de Beer = l’ourse, dont c’est un reflet céleste), lieu qui a été le point de dissolution de vieux monde de la dualité, symbolisé par le Brandenburger Tor, avec le char de la déesse de la Victoire au sommet. Berlin forme l’angle harmonisateur dans le processus de l’intégration des nouvelles énergies. Dans ce contexte Il est curieux à noter les affinités qui existent depuis longtemps entre l’Espagne et l’Allemagne.
Comme contrepartie de ce triangle, nous avons le point de Podere Sasso en Toscane où se trouve caché dans le petit centre du living rock (le rocher vivant ou l’âme vivant) l’arche qui symbolise le nouvel accord ou alliance entre le ciel et la terre dans chacun de nous. L’arche est en même temps un chariot à deux roues (reflet du petit chariot ou petite ourse céleste). Les roues sont trouvées sur place comme elles attendaient à servir de support. (symbolise l’union du côté masculin et féminin dans l’être humain formant la base de la synthèse de sa nouvelle conscience, point de départ de sa réponse à l’appel de l’esprit du Christ, en voie de retour par sa descente, en la mettant en service du au plus grand bien du monde).
Le croisement des lignes des deux triangles se trouve à la hauteur de la vallée de l’Abondance en Haute Savoie, pas loin de la frontière Suisse. L’abondance est le résultat de la réalisation de la juste communication entre les hommes par le compartir (partage), la convivience et le coopérer. C’est la preuve d’une prise de conscience collective et de grande sagesse (haute savoir) qui devrait s’installer à travers toute la Terre.Au fur et à mesure du progrès le centre d’abondance, qui symbolise la victoire de la nouvelle harmonie à réaliser entre esprit et matière, se concrétisera dans le lieu de la résonance maximale aux nouvelles énergies près de Perpignan (avec la porte Notre Dame)  dans le Sud de la France dans un lieu appelé Croix de la Victoire près de Força Real (centre énergétique cosmique de la Fraternité Universelle).

Il y est projeté, selon le plan divin, dans l’avenir l’élaboration d’un centre de synthèse ou centre d’instruction pour l’harmonisation mondiale et un centre d’investigation pour l’élaboration de nouvelles formes de vie et d’expériences communautaires.

A remarquer que les angles dans le centre des triangles s’alternent entre 40 (achèvement de la maturité par la fin de l’épreuve de la dualité), 45 (solidarité cosmique et 5O (l’homme total) degrés. Les angles vers l’extérieur ont pour le triangle involutif de l’énergie positive : 28 et 32 (=60° l'action providentielle générale exercée sur l'ensemble du monde selon le karma global de l’univers) et 120°(la puissance et la gloire du Christ-Roi) et pour le triangle régulatrice de l’énergie négative : 34 et 30 (=64°totalité réalisée, parfaite) et 116°(Ghilae : retour à la signification essentielle ou primordiale).

Tout cela est une expression concrète du Plan Directive contenu dans la Grande Invocation que nous pouvons  traduire ainsi :

Barcelone : l’angle de réorientation des conditions temporaires: porte initiatique de rassemblement de la nouvelle spiritualité dans le monde pour passer dans la conscience collective et découvrir la volonté du plan divin. C’est le niveau spirituel du plan divin.

Paris : l’angle de l’harmonisation de l’espace et l’expansion du nouvel ordre mondial sur la terre en équilibrant l’individu avec la collectivité. C’est le niveau intelligence active ou politique-social- économique du plan divin.

Berlin : l’angle évolutif ou directionnel de la sortie du vieux monde vers le nouveau. C’est le niveau du réalisme et de l’amour concret  en service pour le bien de tous du plan divin.

Sasso : c’est l’angle de la réalisation de tous les aspects spirituels en concret, en commençant à la base chez chaque individu. C’est le lieu initiatique du rejet sur soi-même pour se confronter avec ses blocages pour réaliser la volonté du plan divin. C’est la confrontation avec les limites du partage pour réaliser la perfection, de la beauté qui libère des fatalités karmiques, de l’idéal qui ne vaut rien sans que ce soit en concrétisant le service pour le bien de tous et l’union qui est impossible sans créer du nouveau selon le potentiel qu’on a reçu. C’est l’endroit où tout vient à la surface et où tout est impossible si on ne travaille pas avec les énergies du cœur et de l’intuition, dirigées par l’âme et la conscience du Christ de son Soi Supérieur. C’est le centre qui a comme vocation de former les nouveaux serviteurs de l’humanité comme guides, médiateurs, initiateurs  et responsables. C’est aussi dans ce sens que Sai Baba le souhaitait..

C'est le lieu qui ouvre le chemin de synthèse du sixième chakra. C'est le lieu de l'ouverture du septième sceau qui contient le principe de la réponse concrète du Christ à l'appel invocatoire de l'humanité de son retour.
Autour de ces centres se formera une zone de conscience critique d’expansion comme un œuf qui doit se briser. Les pays dans cette zone ont chacun un rôle spécifique. Que ce soit suffisant de mentionner ici l'Angleterre. Elle a été un important initiateur de l'énergie involutive pour éveiller de la nouvelle spiritualité. La Belgique apportait beaucoup dans la compréhension des dualités qui sont maintenues quand il n'y a pas de centre médiateur qui stimule l'interactivité mais fonctionne pour s’imposer ou favoriser seulement une partie de l'ensemble.
Jusque-là, pour le moment, ce qui parait le plus significatif du plan de la descente du Christ cosmique vers la Terre (la descente du Père pour nous donner son bisou ou beso de son cœur (Ba-Pa-BeSa) pour révéler la perfection, la beauté, le rêve idéal et la réussite projetée de son plan d’union de notre monde avec le sien qui finalement est le nôtre. C’est le plan du Paradis retrouvé sur Terre

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques