translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

24/10/2012

Le livre de la vie : partie 2. La présentation du livre de la vie avec ses codes.

Le livre de la vie se présente ouvert avec une page claire contenant une croix en diagonale  C’est la croix qui représente l’identification du fils de l’homme (de Andros ou André) avec sa source cosmique. C’est la croix cardinale de l’homme à conscience cosmique. Il est uni avec son être supérieur de Christ (X) qui a réalisé la connexion entre le ciel (le monde spirituel) et la terre (le monde concret). C’est dans l’union de service (ou rendre sacré par le service) que la nature de l’être humain se sacrifie en Christ, oint comme messie ou envoyé. On appelle cette croix aussi le sautoir dont la signification ancienne est l’étrier. Il maintient les pieds des chevaliers au cheval avec ses quatre pattes ou supports. L’autre page apparait plus sombre, comme presque le négatif de la page claire.
Du fait que le livre s’est ouvert, le monde du potentiel se montre en face, mais en réalité il est dedans, au-dessus et en dessous comme la vibration qualitative des différents niveaux de la manifestation. Ce monde « in-créé »  est le monde de l’essentiel qui crée de soi-même mais qui ne se manifeste pas en soi.  Ce monde du potentiel contient une vibration suprême qui attire toute manifestation vers sa perfection à travers différents stades de vibrations qualitatives. Il contient en soi aussi l’énergie de l’univers, réalisée par sa transformation ou sublimation en lumière abstraite (nirvana  ou état immuable de sérénité suprême, de l’extinction de la séparation).  Cet état est propre à la conscience réalisée et ascensionnée dans l’union avec la source.  L’antimatière, qui ne se manifeste pas en soi, en fait partie comme élément « in-crée » de la matière « créé ». Sur le plan vibratoire, l’antimatière est le niveau de la subconscience pour devenir au-delà, inconscience et conscience.
Plusieurs niveaux se présentent en élaborant le livre. Dans un premiers temps la croix sur la page claire évoque le principe des 4 constantes de l’univers de la manifestation. Elles représentent le monde créé de la mécanique quantique de la science avec le processus de la perfection cyclique de ses réalisations. Cette perfection consiste dans l’ascension de la manifestation vers les sources du potentiel dont elle est la résultante, représentée sur la page opposée.
Le code des 4 constantes ou forces vivantes :
Nous retrouvons la croix cardinale de l’homme sur les deux pages. Comme principes intelligents, ils forment les 4 vivants qui dirigent le potentiel du monde abstrait vers sa manifestation. Ils donnent un ordre ou plan à l’énergie libre de l’univers original qui de soi-même parait comme un chaos. La liberté n’a pas de sens sans le contexte d’un ensemble. Comme forces concrètes, ce sont les constantes qui soutiennent la manifestation de l’univers dans toutes ses formes.
Nous pouvons alors définir leur double sens abstrait et concret, comme le livre ouvert ::
1.    Le principe de l’égalité du service de tout à tout. La première dimension est celle de l’espace et des formes, basée sur la constante gravitationnelle d’attraction cosmique. C’est la masse qui se sacrifié ou sert à la perfection de l’univers. Cette dimension est représentée par la page claire.
Le symbole de la masse est le bœuf (St. Luc). La masse représente un poids aveugle.
2.    Le principe du mouvement juste ou de la liberté dans l’ensemble. La seconde dimension est celle du temps ou de la transition continue d’un état à l’autre par expansion et pénétration cyclique. Cette dimension est représentée par le cercle qui cache en fait une spirale repliée sur soi-même.
Le symbole du mouvement et de la vision au-delà des limites est l’aigle (St. Jean). Le mouvement ou le changement permettent de prendre la juste distance et de vaincre le mystère de la vie.
3.    Le principe de la solidarité de tout dans l’ensemble. La troisième dimension est celle de la constante de la force ou de l’intensité de l’énergie manifestée. Toute force contribue à l’union, plus ou moins harmonieuse, de l’ensemble. Cette dimension est représentée par le centre et la croix fixe sur la page claire.
Le symbole de l’union des forces est le Lion (de Juda/St. Marc). La force est comme le cri dans le désert ou la lumière qui éveille la masse.
4.    Le principe de l’accord, de l’harmonie (relative) ou des coïncidences constantes (de Boltzmann) qui permet la manifestation. La quatrième dimension est celle de l’accord  par la communication interactive ou solidaire.
Le symbole de l’accord est l’homme (comme un ange/St. Matthieu). L’accord ou les relations justes forment la base de l’éveil de la conscience de groupe et puis de la conscience collective et cosmique.
Ces 4 constantes sont la base du processus de perfection cyclique de la manifestation selon le plan de l’univers original. Cette perfection consiste dans l’ascension de la manifestation vers les sources du potentiel dont elle est issue,  représenté sur la page opposée.
La concrétisation de ces principes suit l’expansion de l’univers depuis sa manifestation avec le big bang. Ils s’inscrivent comme une image holographique de croix en forme de iks  qui dirige l’ordre local à chaque niveau de son évolution. Pour notre univers local nous est venu

Nous voyons donc que le vrai centre d’accord entre les 4 forces est Capella, qui représente le centre de synthèse dans l’homme céleste ou son sixième chakra. En effet, comme le mot le dit : a cappella veut dire faire vibrer (chanter) des forces d’elles-mêmes en formant une harmonie de vibration qualitative supérieure, sans l’aide d’instruments.
Le processus d’élévation de la qualité de la vibration des manifestations est le résultat du travail de synthèse. Ce processus attire trois forces transcendantes, que nous appelons :
Le triple code de l’ascension. 
1.    Le principe de la transformation permanente par interactivité. La transformation ou le changement permanent est le propre de l’énergie à tous les niveaux. Sur le plan humain nous parlons plutôt de transfiguration. Sans changement il n’y a pas de perfection, ni de réalisation. Elles supposent la transition d’un état à l’autre. En réalité, en tant qu’énergie, l’univers est constamment interactif ce qui provoque le changement continu de toute phénomène. La présence de la force originale stimule à une interactivité entre toutes les dimensions à fin d’ajuster en permanence l’intensité qualitative de leurs forces. Seulement, cette interactivité ne se manifeste que cycliquement ou à des moments ou les différents niveaux coïncident.

Ce principe crée entre autres un lien d’ajustement entre espace (attraction),  temps (mouvement), et force (intensité de l’information intelligente manifestée) permettant que leurs codes soient interchangeables du moment que les phénomènes de leurs manifestations s’harmonisent et se libèrent de leurs conditionnements. Ces conditionnements sont des limites causées par des résistances à la perfection de l’ensemble. Par l’augmentation de la compatibilité entre eux, leurs conditions de coïncidence augmentent et facilitent le changement des phénomènes vers un plan de vibration qualitative différent. Par contre, à cause de maintien de résistances à l’interactivité, des phénomènes s’isolent et s’autodétruisent quand ils perdent la force de leur contact avec la source.
Le principe de la transition de la transformation est ce que la science appelle le passage par un trou noir. C’est le mécanisme de réduire ou perdre les limites pour transcender dans une qualité vibratoire supérieure qui fait référence à un système mécanique quantique d’ordre supérieure. C’est mourir pour mieux se reconnecter avec les sources et de donner une nouvelle vie. Le trou noir est créé par un vide relatif (effet de l’expansion) créé entre les polarités de la manifestation. Le résultat est ce que nous appelons de l’énergie libre ou libérée pour une manifestation de qualité vibratoire supérieure.
C’est très actuel ces temps-ci où la transition est autant plus forte du moment qu’elle se fait par l’intervention de la conscience. Jésus expliqua ce phénomène par la parabole du grain de blé (Jean 12.24). « Si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. (ou des talents) (Matthieu, 25,14-30).
L’état de transition signifie pour l’homme non seulement une transfiguration biologique (ADN), émotionnel et mental, mais aussi de sa nature spirituel. Il s’agit d’un changement vibratoire, passant d’une vibration basse à une vibration plus élevée. C’est comme si le corps devait  venir sous haute tension pour que l’esprit puisse prendre son envol. Il s’agit d’un transfert de la concentration des énergies autour du centre vital du hara au ventre vers la partie supérieure du corps, au-dessus du diaphragma autour du centre de transition du cœur. Ceci suppose en concret une libération de l’attraction des forces qui déterminent et limitent notre  personnalité : les impulses physiques, les désirs sentimentales, les fixations mentales et les illusions spirituels. Il ne faut pas que ces attractions disparaissent mais qu’elles ne dominent plus notre comportement.  Il faut qu’elles deviennent des instruments qui nous conduisent vers des plans supérieurs de sensibilité. Ceci peut provoquer des changements conséquents dans notre vie. Changement de nourriture, de travail, de maison, de pays… En fait il s’agit de comprendre que tout est expression d’amour mais que l’amour n’est ni possessif, ni restrictif et nous conduit à travers les expériences des restrictions vers la libération.

Le symbole de la transition est le cylindre ou le livre enroulé, formant un tunnel. Ce symbole est l’attribut de l’homme qui vit dans la perspective de la conscience christique et qui s’habille du rayonnement blanc de cet esprit.
Le point cosmique de la transfiguration est représenté dans le point Kali près des Pléiades. Kali, la noire, est le principe destructrice et constructrice que nous indiquons comme la porte d’entrée (ou la sortie du trou noir) des impulses des sources de la conscience cosmique.  

2. Le principe d'harmonisation permanente par synthèse.
    
En passant par le stade de transition l’issue est une ouverture d’horizon, un état à vision plus globale où les relations interactives sont plus justes ou parfaites. Le principe d’harmonisation est un processus d’intégration plus parfaite des différences de la manifestation dans le plan de l’ensemble. C’est un travail d’unification. C’est comme un puzzle où les pièces s’imbriquent mieux. Cela donne comme résultat qu’elles sont moins séparées sans pour autant perdre leur spécificité.


Ce principe est le propre du travail de synthèse. C’est respecter les différences en les valorisant du point de vue de leur union dans un ensemble toujours plus ouvert, coïncidant et dynamique. Ce travail donne aux phénomènes une intensité de force et un sens d’accord plus justes. Il indique le rapprochement à des relations idéales (ou bouddhiques) en, leur donnant un rayonnement intelligent qui touche l’intelligence multi-dimensionnalité de l’univers. C’est autant plus vrai quand il s’agit de la réalisation de la conscience sur l’échelle des états de l’intelligence de l’univers.
Les états d’harmonisation signifient pour l’homme une ouverture de sa façon de penser en dépassant la dualité de son cerveau par une plus grande intuition qui permet de voir et de comprendre les choses directement dans leur juste contexte.
Le symbole de synthèse est un cœur qui contient l’ibis, le symbole du savoir (la tête) et de l’état d’être relié avec l’ensemble.
Le point cosmique d’harmonisation permanente par synthèse est représenté dans le point GRAU de la Grande Ourse qui représente le point de la connaissance de la volonté du plan divin. Il fait référence à l’élévation de la vibration qualitative de la matière grise du cerveau par l’harmonisation des différents parties du cerveau au-delà  des dualités et oppositions dans tous sens (littéral et figuratif) (devant-derrière, droite-gauche, haut-bas).
Le point Grau représente le point de réorientation permanente au niveau cosmique local. C’est le sixième chakra dans le corps humain.

   3.    Le principe du processus fusionnel par l’union avec la source.
C’est l’état de conscience qui correspond aux paroles de Jésus : « Moi et mon Père nous sommes un »( Jean 10, 22-30).
C’est l’étape définitive de la conscience au-delà de la séparation et de la dualité où l’être manifesté (le principe fils de la création) fusionne progressivement avec sa source, son Créateur (le principe Père de son Esprit). La fusion progressive et infinie est le vrai sens de l’ascension spirituelle où les limites qui conditionnent la manifestation s’estompent et perdent leur résistance envers la réalité ultime de l’être incarné avec son potentiel de pouvoir créatif authentique.
La fusion est un processus d’élévation de la qualité vibratoire. Elle est la conséquence de la  
libération de l’énergie conditionnée par la polarité comme décrit sous le premier point ci-dessus.

Le symbole de la fusion est l’habit blanc ou encore le cheval blanc qui symbolisent le corps de l’homme (son cheval d’incarnation) transfiguré et réorienté vers l’accomplissement de la volonté du plan divin au-delà de toutes les conditions de limitation de la manifestation.
Sur le plan cosmique le principe de la fusion avec la source, qui est en même temps le point d’attraction oméga, se représente comme Kalki (le cheval de Krishna) dans la Constellation de Pégase.

Note : il est à remarquer que nous avons tendance à ne voir que les points forts ou dominants et d’ignorer leur interactivité. C’est ainsi que nous avons découvert au niveau des étoiles que les points de transitions, qui conduisent à l’énergie d’ascension, se trouvent dans l’interactivité entre eux. Ceci est une application concrète du travail de synthèse et de l’esprit de synthèse. L’absorption du soleil de l’antimatière en est un exemple. Voilà aussi l’explication des points PAU et GRAU de la Grande Invocation (voir plan plus haut), Kalki (qui renvoie vers le Grand Attracteur) et Kali (la porte d’entrée des énergies cosmiques). En effet, la loi de synthèse nous introduit dans les niveaux de  « l’in-crée » du monde de la réalisation qui est invisible pour l’homme à vision limitée et conscience conditionnée. C’est pourquoi il vit dans un monde incomplet (ou maya) qui ne vit pas la transcendance de l’esprit.

L’image du livre enroulé montre non seulement le mouvement du potentiel de l’univers original qui peut se manifester en se déroulant à l’infini comme un livre, mais qu’il  a aussi le mouvement inverse de transcendance dans toute manifestation qui tend non seulement à l’union, mais aussi à la fusion avec sa source d’origine.

Le code des 4 constantes ou forces vivantes et le triple code de l’ascension forment ensemble les 7 principes à travers lesquels une idée du plan divin se déroule. Ils forment 7 niveaux ou dimensions principales qui se répètent à l’infini (7x7) à chaque niveau. Pourtant, pour chaque niveau ils forment  dans la manifestation un centre de référence (lampe) que nous appelons chakra ou roue d’interactivité. Selon le niveau, ils privilégient les relations avec les autres centres qui sont la référence pour le même principe bien qu’ils soient d’un niveau différent. L’enchainement de ces centres est appelé Kundalini ou énergie primordiale. Au niveau de l’ascension de l’être humain nous parlons  de la voie céleste (antahkarana) liant les chakras avec l’âme de l’être supérieur.
Ces centres n’existent pas seulement dans l’homme, mais aussi dans le système solaire  les planètes) et dans la galaxie (sous forme de soleils centraux). Ils contribuent tous au plan de la perfection de la manifestation et la réalisation de la conscience.

Aucun commentaire:

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques