translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

15/05/2016

Pensées à la base de la Grande Marche Mondiale de Solidarité (Pangeosis)

 
Image partagé par Françoise Velvet d'une communication publié sur: Je ne suis plus un Mouton.
Nous vivons dans un système où la conscience collective fait clairement défaut. C'est donc dur d'allumer les consciences.
Ce manque laisse la place libre à un système de concurrence effrénée qui pousse les plus forts à être toujours plus forts que les autres. Pour cela on résigne pas d'exclure et de sacrifier les faibles en exploitant et manipulant la force aveugle de la masse humaine inconsciente. Comme nous faisons tous partie de cette force sans nous en rendre compte, nous avons plutôt tendance à la suivre comme des moutons. 
 Cette force aveugle est constamment programmé pour nous faire croire que tout  le progrès dans le monde se fait pour notre bien. Mais, les très beaux résultats qui se construisent cachent souvent une vérité moins réjouissante, la suprématie calculé de personnalités et des groupes qui sont à la base de luttes sans merci, de souffrances et d'injustices. En les niant et cachant, elles s'oublient vite avec le temps. Elles sont souvent cachées dans l'histoire pour servir l'opportunisme de quelques personnalités qui se transforme puis en héroïsme national dont le mirage fait briller nos yeux en extase. C'est comme le Colisée (Néron) à Rome, les tours Jumelles à New York (Rockefeller), l'arc de Triomphe à Paris (Napoléon) ou encore le paradis fiscal des temples mercantiles de Dubai Waterfront (les émirs). Quels beaux mirages qui justifient même notre propre façon d'agir, de penser et de vivre, bien que, dans le fond, tout cela dépasse plupart de nous et nous donne des sentiments de frustration, d'exclusion, de déséquilibre, d'impuissance et d'insatisfaction qui nourrissent finalement un mécontentement croissant et général.
  Cette force aveugle est comme un virus invisible qui divise tellement la cohérence de notre société que solidarité, justice et générosité du cœur perdent tout leur sens. Tout se calcule et se monnaie. Cela détourne et nous éloigne de plus en plus
notre attention de l'essentiel du sens de notre vie. En plus, cet aveuglement nous fournit des excuses pour notre comportement. Elle justifie l'injustice, inclus la nôtre. J'ai travaillé et j'ai donc droit de ne pas partager ce que j'ai gagner.
Si notre estomac dit la même chose, que dirait le reste de notre corps ?
Nous croyons ainsi que nous sommes livrés fatalement à des gens, élus pour tout résoudre à notre place. Mais ils seraient différents de nous ? Bien qu'ils prétendent le contraire, grâce à leurs diplômes d'artifices légales, sociales et économiques, professionnels, scientifiques..., ils montrent de n'avoir guère une vision  plus claire et complète sur nos réalités vitales dont ils se sont souvent trop éloignés à cause du système éducatif qui les a formé et conditionné.
Ils essayent donc de coller des rustines quand la situation se gonfle de tensions et devient trop critique (comme une pastille contre le mal de tête, sans traiter les causes) ou de prendre dans l'urgence des mesures exceptionnels, difficilement acceptables dans la vie courante. Leur situation les oblige d'être plus soucieux à être les gardiens du système établi que de voir les vraies raisons de son existence. Comme ils se cachent souvent derrière les moyens comme un but, ils jouent sur des instruments qui  ne produisent beaucoup de sons techniques mais peu de vibration vitale. Ceci les oblige d'avoir recours à toute sorte de stratégies et plans douteux pour se rassurer d'être réélus et de faire croire, grâce à leurs diplômes et expériences enrichissantes,  ils soient les seuls capables de résoudre nos problèmes. Nous leur donnons donc notre pouvoir pour qu'ils décident à notre place.
Nous trouvons tout cela normal ?! Ou plutôt, ne devraient-ils être capable de voir l'ensemble des réalités de nos vies en société pour nous guider, enseigner et indiquer les possibilités et moyens pour que nous puissions résoudre nos problèmes nous-mêmes ? Cette situation actuelle parait pour beaucoup d'entre nous très commode. Je n'en ai rien à voir et donc pas de responsabilité ? Je ne prend donc pas d'initiatives et pas de risques. Entretemps, nous pouvons critiquer et juger -'sans avoir tous les éléments) librement et montrer du doigt leurs erreurs et celles des autres en restant comme des saints martyrs dans le sanctuaire de nos demeures, présumés être sous garantie de leur protection. Nous sommes ainsi libre à hausser toujours nos voix pour critiquer et réclamer d'être toujours plus assistés. Quand cela va bien, nous exigeons plus et  encore plus. Quand ça va mal, nous contestons en les donnant la faute de nos malheurs sans comprendre pourquoi on ne ne nous écoute pas. Nous sommes comme Pilate, nous lavons continuellement nos mains dans l'inconscience collective et en même temps nous sommes la masse qui applaudit quand on trouve un bouc émissaire.
Nous vivons donc dans un cercle vicieux. Qui en est la faute ? Que celui qui est sans fautes jette la première pierre. Notre vie fait partie d'un ensemble qui forme un seul corps comme nos corps forment un ensemble de différents éléments. L'un ne puisse fonctionner sans interactivité juste avec l'autre. Pour y arriver il faut sortir de nos terrils individualistes et nous mobiliser pour nous unir et communiquer d'avantage. Le cercle vicieux ne puisse se rompre que par un grand élan de solidarité "en concret".  C'est à dire avec la volonté de rechercher "ensemble" le vrai sens de notre vie en société. Nous avons besoin d'un nouveau pacte social  plus dynamique qui nous y amènera vers plus de cohérence dans la responsabilité de gérer notre vie dans le contexte d'un ensemble collectif et planétaire, vers un ordre plus juste des relations avec nous mêmes, l'environnement et l'autre,  vers plus de beauté dans nos expressions par leur harmonie avec les valeurs universelles de la vie, et plus d'union au-delà de nos différences, mais dans le respect de leur valorisation dans la perspective de la perfection de tous.
Aurons-nous une autre solution pour sortir de cette situation nébuleuse et lunaire dont nous nous servons pour justifier les tendances incontrôlées de notre individualisme égocentrique et matérialiste ? Heureusement, il y a de plus en plus de gens qui commencent à se rendre compte que nous avons besoin d'une autre façon de voir la vie. Seul ou en groupes restreintes nous n'arriverons pas à avoir une vision assez ouverte et globale pour pouvoir éclairer cette masse aveugle.
A moins que nous voulons réagir par la violence ou vouloir casser tout, nous n'avons pas d'autre solution que de "nous mettre ensemble pour construire ensemble la vision et l'édifice d'un ordre mondial nouveau (la transformation positive par la lutte pacifique)". Ou préférons-nous  qu'elle nous soit imposé par quelques illuminés pendant que nous nous perdons dans des luttes aveugles qui finalement se termineront dans notre   autodestruction ? Coupés avant terme de nos (res)sources de vie (les exploitations actuelles), nous mourrons tous de faim et de soif avant la fin du siècle. (Consultez les données scientifiques sur les réserves de la terre). Que deviendra-t-il finalement de nous quand nous continuons à semer nos graines de notre bonne volonté, de bonnes intentions et de force d'espoir dans un champ collectif, infecté par d'éléments qui empêchent qu'elles croissent jusqu'à être étouffées et détruites ? Pouvons-nous refusez de nous voir là-dedans ? Pouvons-nous refusez de l'écouter et de le comprendre pour notre propre intérêt et celle de nos enfants et petits-enfant ...?
Nous faisons partie d'une seule et même réalité dont nous avons besoin pour vivre et nous perfectionner. En ne faisant rien nous laissons la place au renforcement des forces aveugles qui gèrent la masse et dont l'effet destructif nous tombera inévitablement dessus un jour. Nous ne pouvons vaincre cette masse aveugle qu'en le travaillant par notre union solidaire. C'est le seul moyen pour assainir et transformer positivement notre champ collectif. Il nous faut un mouvement actif de lumière convergente et solidaire pour que le virus invisible de notre inconscience collectif voit la lumière du jour et sort du corps collectif de l'humanité avant que ce soit trop tard et ait commencé à faire son œuvre de destruction sans retour. 
Nous avons encore un peu de temps. Marchons donc en unifiant nos espoirs d'un monde nouveau dans un ciel nouveau
Ceci sont des pensées qui ont révélées la raison de l'action positive de la Grande Marche Mondiale de Solidarité (Pangeosis)





 


Aucun commentaire:

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques