translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

22/08/2012

La reconstruction du corps de l’Instructeur du Monde : partie 1


Chaque manifestation de l’univers cadre dans la projection d’un plan ou dessein divin de perfection, appelé aussi le livre de la vie. Ce plan est porté et exécuté par des esprits qui ont tous un rôle spécifique. Ces esprits se classifient selon l’amour ou la conscience réalisée dans, par et avec le rôle qu’ils ont accepté dès leur création de jouer dans ce dessein. On appelle cette classification : hiérarchie. Il ne s’agit pas d’un ordre de soumission à un pouvoir dominant ou adombrant comme nous avons l’habitude de le comprendre avec notre mental humain limité. Il s’agit d’un ordre d’esprits selon qu’ils libèrent le potentiel divin de leur principe Créateur. Cet ordre leur permet d’entrer dans les secrets du plan divin en général  pour autant qu’ils puissent entrer dans le plan de leur propre rôle en tant qu’élément de leur principe original de Créateur. Cet accès se fait donc selon leur libération, ou selon le niveau d’énergie créatrice maîtrisée qui leur permet de coopérer plus intensément avec la réalisation du dessein divin.

Selon ce dessein, la terre a été créée pour fonctionner comme un diaphragme ou sas d’échange entre les mondes plus denses, concrets, obscurs et inconscients et les mondes plus subtils, abstraites, lumineuses et conscientes. La terre est pour l’univers comme la rate dans notre corps. Elle a une fonction d’assimilation entre les extrêmes, en générant à la fois la diversité nécessaire et la régénération de l’union dans la vie cosmique. C’est dans ce sens que la terre joue un rôle de repère ou de référence universel et unique dans notre galaxie sans pour autant être le centre physique. Cette fonction spécifique a fait considérer la terre comme un élément « raté » de la création, traduit par l’histoire biblique de la chute des anges. Cela veut dire, elle n’appartient pas totalement au monde sacré, spirituel céleste, ni au monde de l’obscurité infernal. C’est un berceau cosmique pour la vie divine pour tous les niveaux de l’univers, comme la rate est le berceau de toutes les cellules du sang et organe d’auto-génération. La reconnaissance de ce rôle en fera une planète sacrée, ce qui est le défi du plan divin dans ces temps-ci. La terre n’est donc selon le plan divin pas un élément raté, mais au contraire un élément « crucial » dans sa perfection.
Cycliquement  les différents niveaux de la vie cosmique se rencontrent plus intensément sur la terre, comme actuellement, quand une marche importante dans l’évolution de l’univers s’entame. C’est l’image de l’échelle de Jacob. A ces moments décisifs, des êtres humains avancés peuvent alors attirer dans leurs corps incarnés des aspects supérieurs de leur esprit, réalisés sur la terre ou sur d’autres plans de l’univers. Ils répondent alors au besoin de l’évolution du dessin planétaire qui est évoqué et invoqué. Ces qualités spirituelles étaient connues, depuis le lointain passé d’Atlantide, comme les attributs des anciens ou les initiés. Depuis la fin de cette époque la  fission entre esprit et corps (matière) a séparé les mondes supérieurs des mondes inférieurs et a conduit à la fission atomique pour que le rôle de chaque élément, de chaque être et de chaque planète puisse être découvert et que chacun puisse y participer selon son niveau dans un nouveau mouvement de fusion.
Actuellement on parle des maîtres ascensionnés, ce qui n’est pas une vérité absolu, puisque ces esprits des anciens continuent la perfection de leur potentiel à plusieurs niveaux et entre autres dans la forme humaine, bien qu’ils n’en soient pas eux-mêmes conscients, dans la plupart des cas, à cause de la loi de la séparation qui domine toujours sur la terre. Le cycle de la vie est éternel et universel comme Dieu lui-même.  De la même façon était connu l’Ancien des Jours, le Serviteur du Monde, le Père du Monde ou celui qui avait le rôle d’amener la terre et sa vie, avec l’humanité, vers son destin. On l’appelle aussi Adam (atma ou adem, ce qui veut dire respiration de la vie).
A chaque fois que les aspects supérieurs réalisés  d’un Esprit s’incarnent,  on peut parler de la reconstruction du corps du maître. Ce processus entraine une attraction des mondes parallèles qui sont liés à son champ d’intgeractivité. On les confond facilement avec la vraie manifestation du maître. Il s’agit par exemple de plusieurs phénomènes qui ouvrent les dimensions normales de la vie de la manifestation à d’autres dimensions astrales, supra astrales ou encore plus subtiles. Il en suit des manifestations et signes extraordinaires p.e. des croix de lumière ou autres, uine intensification  de la clairvoyance et clairaudience oui autres sens spirituels, des canalisations, des multiplications d’apparitions et des visites extraterrestres , de  l’adombrement...  Ce n’est pourtant pas ce dernier phénomène qui constitue la vraie reconstruction du corps du maître.
A part du phénomène de l’extériorisation de la hiérarchie spirituelle, on parle aussi de l’Instructeur du Monde. Il s’agit du Père de l’humanité, mais aussi de la Mère (Gaîa). Le but est simple : unir esprit et corps et tous les niveaux du ciel et de la terre. En rapport de la reconstruction du corps du Maître, dans le cas de l’Instructeur du monde, Jésus nous en avait averti. Il faut comprendre que la reconstruction dans le contexte du niveau de l’évolution mental actuel de l’être humain n’a du sens que si l’Esprit Instructeur se matérialise réellement sur le plan humain à fin de venir à la même hauteur de chaque membre de l’humanité. Il n’y a pas de réelle communication que sur la même longueur d’ondes. C’est une loi physique qui est à la fois spirituelle. L’Instructeur du monde vient donc pour illuminer et pas pour adombrer. Il s’agit donc de la construction d’un corps lumineux dans un fils d’homme commun, vivant les conditions communes,  en étant lui-même le  premier témoin de ce phénomène autoinitiatique. C’est seulement de cette façon qu’il puisse être crédible et qu’il puisse communiquer de façon humainement compréhensible la voie qui mène vers le principe Créateur Père, sans entraver le libre arbitre de chacun et provoquer une soumission par aveuglement spirituel. Il faut que l’être humain soit en toute liberté touché par l’essence pure de son âme et qu’il soit illuminé jusque dans le cœur physique de son esprit incarné où cette essence divine et lumineuse est fixée pour la durée de toutes ses incarnations sur cette planète Terre.
La reconstruction du corps de l’Instructeur du Monde suit 7 aspects qui correspondent avec les 7 centres d’énergies dans la galaxie, les 7 centres dans le système solaire, les 7 centres de la terre et les 7 centres du corps humain. Ces quatre niveaux forment les quatre dimensions de base de la manifestation de l’univers.
Essayons de les décrire :
1.    Aspect volonté: l’énergie de base ou l’aspect spatial du plan de l’univers.
Il s’agit d’abord de la libération de la mémoire dès l’origine ou les sources.  C’est aussi la libération de la mémoire au-delà de la mort. C’est l’aspect Instructeur du Monde et de l’ Ancien des Jours selon la cohérence du plan divin.

Plan galactique : c’est le monde de la Constellation du Scorpion avec le monde divin d’Antares . C’est une des plus grosses et plus vieilles étoiles de la galaxie. Elle réfère au monde Antérieur absolu ou Créateur et à la confection du plan divin de l’univers avec sa sagesse (Athena).  C’est aussi le monde des Abb(=n=v)atares (des pères ) Ce sont les esprits du principe Créateur qui éveillent (piquent) éternellement pour  enseigner ou éduquer en faisant sortir le potentiel qui est dans ce  qui est manifesté.
Plan du système solaire : le Monde de Mars (rouge = Kog, coq), du guerrier spirituel qui accomplit le plan en concentrant  la volonté sur la victoire de la lumière sur l’obscurité. C’est le travail mental  continu de la révélation par la compréhension sur l’incompréhension.
C’est aussi le monde de Pluton, de l’invisible qui règne au-dessus de toute manifestation et attire tout vers lui. Le non-manifesté est le détenteur de l’abondance.
Plan planétaire : la zone du lac Victoria (berceau de l’humanité et de la vie planétaire) où l’esprit est descendu dans le corps humain. (Il est devenu le bourbier dantesque, le symbole nauséeux du cynisme capitaliste. Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Lac Victoria : "Le cauchemar de Darwin" et ses avatars).
C’est le lieu où l’énergie de délivrance de l’humanité est bloquée par les paradigmes d’un monde révolu qui ne peut que s’autodétruire s’il continue d’ignorer le sens du plan divin. Ce lieu est directement relié avec la croix de la Victoire (Pyrénées Orientales), lieu de l’expression de l’éveil mondial spirituel dans le pays du Coq (la France).
Plan humain : le coccyx : centre de notre survie (aspect féminine) : la racine ou support de l’énergie vitale, enroulé comme un serpent. Le déroulement « harmonieux » de cette énergie est la base de la noblesse spirituelle par laquelle sa lumière fait régénérer  le corps. Il ne s’agit pas de forcer la montée des énergies (Kundalini) mais d’une intensification progressive selon l’harmonie physique, émotionnel, mental et spirituel dans tout le corps et à tous les niveaux permettant que la lumière divine (le manteau blanc de gloire) s’enracine de façon permanente et puisse s’exprimer progressivement à travers toutes les actes, toutes les paroles et toutes les pensées. 
La méthode est l’acceptation de compartir (partage) en syntonie. C’est venir dans la même espace de vie avec ses proches et semblables et avec tous au fur et à mesure de l’enracinement en rapport de tous les aspects de la vie.
2. Aspect amour inconditionnel: l’énergie de conditionnement ou du mouvement évolutif  qui transite le plan de l’univers. L’amour inconditionnel est la forcé créatrice du plan divin ou sa transparence. C’est l’aspect cyclique du temps.
L’énergie d’amour inconditionnel est la transparence de la vérité universelle. Elle unit tous les pôles opposés et toutes les différences par l’union dans une conscience supérieure. Cette énergie constitue l’essence pure de l’âme et son ordre parfait.
Elle est présente dans le cœur (le centre énergétique d’union)  de toute chose et par excellence dans le cœur de l’être humain éveillé. C’est l’énergie des émotions et du mental pures, non conditionnés.  Amour est donc plus qu’être amoureux ou avoir des sentiments d’attraction. C’est l’union du cœur et de l’âme. L’essence pure et divine de l’âme est l’aspect Jésus (Yeshoua) de l’Instructeur du Monde.
L’aspect volonté du plan de la libération de la mémoire des sources de vie et la force créatrice du plan constituent l’initiation de la recréation du monde. C’est  la douzième initiation spirituelle ou la troisième initiation supérieure dans la nature divine de l’homme. Elle est lié à l’aspect « sol invictus » ou la victoire spirituelle sur la lumière matérielle du soleil. Le changement du soleil  (vers le 6°solleil) est lié au sacrifice de la lune ou sa désintégration.
Tout cela est la conséquence de l’absorption d’une masse d’antimatière absorbé (le second soleil) par le soleil le 5 janvier 1989 comme prévu par la vision maya.

Plan galactique : c’est le monde de la victoire de l’esprit sur la matière, de la consécration de la matière à la lumière, symbolisée par le diadème royal des 7 étoiles de la Constellation de la Couronne Boréal avec l’étoile la plus brillante Gemma. Cette étoile, ou centre sacré de la galaxie, est comme une gemme qui contient les cristaux attrayant la lumière des secrets de la création. Cette lumière de transparence est restée cachée pour l’obscurité de l’inconscience et son incompréhension.
Plan du système solaire : c’est le monde de Venus, le double astral de la Terre. Venus contient  le secret des relations justes. Elles permettent l’ascension dans la vie subtile (comme  l’ascension  de Jésus vers son plan astral de maître ascensionné) et l’union avec le principe universel de l’amour universel (l’état d’être Christ). Les relations justes supposent un travail d’harmonisation à travers différents stades qui amènent à la libération de la transparence : acceptation, confrontation, interactivité et transformation par cohérence, ordre, beauté et union.
Plan planétaire : c’est la zone de la Mer de Banda ou du feu planétaire (éruptions du magma) qui témoignent de la vitalité de la terre. C’est la zone de l’initiation de la planète dans les énergies du feu cosmique et ses relations. Cette zone évoque la maîtrise de cette énergie sur le plan de la conscience et les relations et effets du comportement humain sur cette énergie, autant sur le plan matériel que spirituel.
Plan humain : le sacrum : c’est le centre de diffusion des énergies dans nos corps. L’aspect sexuel  de ces énergies est directement lié avec le potentiel créatif de l’âme humain. Cet énergie donne directement accès à l’âme, son potentiel, ses réalisations et ses effets positifs et négatifs. C’est la raison pour laquelle cette énergie est appelée sacrée et localisé au sacrum. Sacré veut dire faire le lien avec tout. L’homme qui fait le lien avec tout devient sacré et intègre l’essence de sa nature pure, créative et divine. Il devient comme Jesus (Je sais qui je sui: une expérience vivante de Dieu).
La méthode est  l’engagement dans la convivience, sans préjugés, étant disposé à être ouvert à tous et à tout  dans une attitude de respect total et de douceur. Ceci demande une profonde compassion, ou venir à la hauteur de l’autre, et de pardon, ou accepter l’expérience de l’autre comme une initiation, adaptée à son niveau de conscience atteinte. C’est la méthode de la synchronie ou entrer dans les mêmes conditions ou mouvements transitoires (temps) de l’autre sans s’y perdre.

3. Aspect intelligente active: l’amour est expression d’énergie de lumière intelligente ou  de sagesse en action. L’intelligence fait structurer les divergences et les forces opposées ou excentriques dans l’union d’un juste milieu. L’aspect éveil dans la lumière de l’esprit, en étant dans le juste milieu  est l’aspect Bouddha de l'Instructeur du Monde : être conscient. La conscience est la compréhension de la relation entre le monde concret et le monde de la lumière. Les énergies denses se transforment par l’éveil de la conscience et celle-ci se concrétise dans la matière par un processus de fusion.
Plan galactique : C’est le niveau de la juste répartition des énergies dans les phénomènes de la manifestation. Elle est représentée par la Constellation du Dragon (ou Naga, le serpent de Bouddha). Sa maîtrise est de trouver le juste milieu entre les  inégalités des forces autour d’une force centrale ou centre d’union, représenté par : Thuban (Thulé, le pôle céleste nord il y a 5000 ans). La juste répartition, ou initiation supérieure spirituelle (la 11° après la 10° de la synthèse), est la deuxième initiation supérieure de l’être humain dans sa nature divine. Le dragon avec Thuban ou plexus galactique symbolise le centre de la structuration intelligente d’équilibre ou le gardien qui ouvre la  fenêtre (svastika)  vers les trésors  de la vie : la béatitude, la réalisation, la délivrance des limites dans l’extase ou la contemplation de la perfection.
Plan du système solaire : c’est le niveau de Mercure ou Hermès et le caducée, qui symbolise la sensibilité pour l’ordre. L’aspect messager divin. Il ne s’agit pas de l’ordre légal et artificiel des humains, mais de l’ordre organique, dynamique et créatif qui se crée à travers l’harmonisation de notre vie en créant des relations plus justes avec nous-mêmes, l’autre et notre entourage cosmique. Cela implique l’union des pôles opposés et de la dualité entre corps et esprit, entre masculin et féminin et l’absence de la recherche de domination par imposition, influence ou pouvoir artificiel.
Plan planétaire : c’est le niveau névralgique de l’humanité qui se concentre dans le Moyen Orient autour d’Iran-Irak. Cette zone évoque tous les passions, tous les extrêmes et toutes les illusions de l’ensemble des êtres humains qui empêchent l’ordre et le bon fonctionnement entre individus et collectivités et entre les nations et les nations unies. Cette zone évoque aussi  le juste milieu entre les différents niveaux d’intérêts et la relativisation de ces intérêts dans leur juste contexte de valeurs humaines comme service au plus grand bien de l’ensemble de l’humanité. La structuration intelligente de ces intérêts comme valeurs humaines est le grand défi de l’humanité à ce moment.
Cette valorisation est la base de la fraternité universelle entre les humains et l'objectif de l'Instructeur du Monde.  
Plan humain : c’est le niveau du plexus solaire ou de la structuration intelligente et harmonisée des énergies dans l’être humain.
Il s’agit de l’énergie de la paix par la guérison de tous les déséquilibres et du poids des déformations du passé. Il s’agit d’un travail d’harmonisation et de libération de toutes les frustrations, des injustices et des concepts mentaux et spirituels, dépassés ou mal compris, causes de souffrances, maladies et conflits à répétition.
La méthode est le soutien de toute initiative de bonne volonté et de bonne intention qui permet de garder le libre arbitre et l’expression authentique de l’âme.  C’est le vrai sens de la coopération ou de la méthode de la synergie qui rassemble et équilibre les forces dans une union libre et libératrice du poids aveugle, manipulatrice de la masse inconsciente, à son tour manipulée. (L’union fait la force). Le sens de la synergie est le juste dosage des efforts mis en commun pour le plus grand bien de chacun. C’est la base du travail de guérison de l’Instructeur du Monde et de toute guérison entre les êtres humains.
Le paramètre de ce travail est la beauté de l’expression qui va de pair avec la simplicité dans la forme. C’est le travail du déconditionnement des limites, imposées dans le temps par les structures humaines.

Aucun commentaire:

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques