translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

28/08/2012

Lettre ouverte aux dirigeants du monde : Le plan de la restauration de la cohérence, d’ordre et de beauté de l’union perdu

Ce lettre a été transmise directement à François Hollande, président de la France le 28.08.2012

Le plan de la restauration de la cohérence, d’ordre et de beauté de l’union perdu

Depuis l’effondrement de l’Atlantide, nous avons fait, pendant plus de dix mille ans, l’expérience  d’une division de plus en plus marquée entre esprit et matière. A chaque période cyclique des incarnations d’esprits majeurs ont eu lieu pour guider l’humanité vers un nouveau cycle de lumière qui peut enfin voir le jour ces temps-ci. Aussi pour cette époque l’attente de l’avènement d’une telle manifestation est valable et justifié. Le travail de préparation a commencé dès la fin de la seconde guerre mondiale (1945-1949). Il devait amener à ce que dans la spiritualité est connu comme la reconstitution du corps du maître, apte à recevoir l’Esprit Instructeur Cosmique, tant attendu, en même temps que l’humanité se prépare à cet évènement. C’est l’application de la manifestation de l’Esprit Universel selon le principe de la réceptivité cyclique de l’être humain : Quand l’élève est prêt, le Maître est présent.
 » Le but est d’ancrer le monde spirituel et divin jusque dans la matière et le corps physique humain pour que la nouvelle lumière puisse entrer dans tous les niveaux de la vie humaine et cosmique et créer une nouvelle cohérence.
La cohérence, bien que monolithique ou pyramidale, de la société Atlantide s’est transformée progressivement en une différenciation de la vie en plusieurs niveaux. La division entre esprit et matière et le morcellement progressif du pouvoir des initiés étaient nécessaires pour que, jusqu’à la base, chacun puisse développer un nouvel équilibre et une e nouvelle conscience. La vie planétaire évoluait donc vers un nouveau contexte social, planétaire et cosmique. Il devrait permettre, surtout avec les changements actuels,  à chacun d’apprendre à situer sa vie, selon ses possibilités et ses réalisations, comme un « service unique » au plus grand bien de l’ensemble. C’était à travers des hauts et des bas, comme l’énergie de la vie même, que l’être humain découvrait peu à peu le sens de ce service, basé sur les valeurs humaines. Pourtant il n’a pas encore réussi, jusqu’aujourd’hui, de comprendre complètement les marches sur l’échelle d’un nouvel ordre mondial.
Malgré tous les progrès de conscience et l’application du principe démocratique de la majorité, la mémoire du pouvoir monolithique n’a pas totalement disparue. Une minorité de matériellement privilégiés tend à imposer ses solutions exclusives. Aussi le monde spirituel s’octroie encore des privilèges qui n’ont pourtant de moins en moins de résonance réelle, puisque trop dogmatique et théorique. Ce sont les restants nostalgiques  de l’époque Atlantide. Sans adaptation aux changements selon le plan, elles seront soumises aux forces destructives, évoquées en fait par eux-mêmes.
Ceci est vrai aussi bien sur le niveau interne des nations qu’au niveau mondial, où une large majorité n’a pas accès aux progrès relatifs de notre civilisation actuelle.  La loi de l’harmonie universelle est pourtant claire : « ce qui est trop grand doit diminuer et ce qui est trop petit doit grandir. » On ne comprend pas encore que la cause fondamentale de tout conflit et de toute souffrance se trouve dans l’incohérence sur le plan personnel et/ou collectif par la résistance au plan des changements. Ces effets ont toujours, sur plus ou moins long terme, un effet destructif sur ceux qui le provoquent. C’est le juste retour des choses ou l’application de la loi des relations justes de l’univers.
La crise actuelle est donc une crise de résistances aux changements nécessaires, évoquée par la vieille façon analytique de penser en divisions, casiers, domination, répression et exclusions. Cette façon de penser n’a pas d’horizon de vue assez large ou globale et ne voit donc pas claire par manque de synthèse. Elle culmine en concret dans la crise d’une production monopoliste et une consommation destructrice,  basées sur un principe d’esclavage inhumain « travailler plus pour gagner plus ». Et pourquoi alors ? Le monde s’est engagé dans une croissance aveugle, exagérée et sans fondements réels.  Il ne s’agit pas seulement d’excès ou d’exaltations, mais surtout d’un manque de vision spirituelle concrète sur le destin eschatologique de l’être humain et, en même temps, d’un manque de vision réaliste sur le potentiel des ressources de la planète et leur partage équitable. La nouvelle spiritualité souffre souvent du même manque de réalisme.
Nous jouons de l’économie comme un jeu d’hasard, en nous imaginant de gagner, sans voir que nous perdons notre énergie en quelque chose qui est matériellement limité et passager. Nous nous imaginons hautement civilisés mais ont beaucoup à apprendre des rares tribus qui en sont resté dépourvu. Combien de planètes il nous faudra déjà pour que toute l’humanité puisse vivre comme les Européens ? (ne parlons pas des américains). Parler de justice reste donc des paroles dans l’air. Avec cela notre mentalité de conflits se nourrit inévitablement à chaque instant puisque, dans ce contexte de choix exclusifs,  chacun est en réalité une menace pour l’autre.  Très concrètement : l’occupation du sol, l’eau potable et l’air respirable sont les défis mondiaux pour une  population croissante sous le feu d’un soleil qui s’intensifie. En même temps ce feu cosmique alimente dans nos petits esprits, entre les inquiétudes, basées sur la mémoire du passé et des aveuglements et exaltations de prophéties spirituels, le sens d’un réalisme nouveau pour un équilibre, jusque-là difficile à atteindre, mais qui est nourri par les nouvelles possibilités des découvertes et des éveils quotidiens.  
En effet, une nouvelle énergie s’éveille. Le soleil et le système solaire changent. http://pangeosis.blogspot.fr/2012/06/le-soleil-la-terre-la-lune-quest-ce-qui.html). La nouvelle énergie n’est pas seulement en train de changer l’apparence du ciel et de la terre et ses différents règnes mais aussi de l’être humain. Il sera la base de la naissance d’une nouvelle conscience d’aspect collective qui s’exprimera de plus en plus à travers une masse dynamique, libre et critique. Elle cherche à prendre des formes nouvelles, adaptées aux nouveaux changements et l’éveil de la nouvelle conscience.
Le monde est donc en effervescence et les derniers sursauts de l’expérience de la loi de la séparation (dédoublement du l’espace cosmique, du temps non coïncidentiel, de la lumière (force) séparé de l’obscurité (le bien et le mal) et du sens de l’accord (Boltzmann) universel à tous les niveaux entre esprit et matière) se font sentir à travers résistances de l’ordre établi, extrémisme, intégrisme et fondamentalisme. Tout cela provoque de plus en plus d’indignation. Mais c’est là justement l’élan de beaucoup de nouveautés qui voient le jour et qui portent l’espoir pour un monde plus juste et positive. Ils transforment l’indignation en actes concrètes et nouvelles. Le monde du pouvoir devra se mettre devant cette évidence qui inaugure une nouvelle forme de pouvoir, plus directe, participative et prévoyant. Il corrigera le pouvoir actuel qui court toujours derrière les problèmes à résoudre, divisé par les intérêts particratiques, limité par un sens administratif trop dirigiste et un sens de justice trop compliqué, vétuste et surchargé.
Dans ce contexte des changements il y a 4 principes fondamentaux à élaborer sans tarder. Il s’agit de la spiritualité humaine en concret  en ouvrant les notions légales à un contexte nouveau, plus solidaire et collectif.
-          Le droit d’espace ou d’habitation pour chacun. Aucune nation a l’excuse de ne pas pouvoir résoudre ce problème. Ce n’est seulement pas une priorité mais ceci le deviendra par force à cause des changements planétaires, ne pas seulement économiques, mais aussi climatiques et cosmiques. La situation risque de devenir très explosif et destructif, quasi irrésoluble si on ne crée pas très vite des formes plus solidaires, ainsi que de prévoyance. Il faudra prévoir concrètement des déplacements de populations entières, surtout côtières, dans un proche avenir. (moins de 2 ans). Les signes ne tarderont pas à devenir extrêmement clairs.
Il faudra cadrer la propriété privée dans un sens plus collectif et créer des nouvelles formes qui font l’équilibre entre propriété privé et propriété collective.
On ne pourra par exemple pas continuer à créer des ghettos pour des riches qui, eux aussi, sont de plus en plus victime de la crise qui n’est pas prêt de s’arrêter. Cela crève les yeux des moins chanceux et crie à la justice !
Il faudra la création des formes plus collectives,  ainsi que les banques où les créanciers ne puissent plus forcer de mettre les gens simplement à la rue, mais que des solutions alternatives à la vente forcée voient le jour.  On peut créer  des associations ou de coopérations d’habitat (privé ou publics) dont le but est l’habitation qui intègre des formes plus ou moins collectives. Il y en a qui peuvent avoir un but lucratif restreint dont les parts servent à la fois pour le maintien et le renouveau des habitats et à la fois aux investisseurs (petits ou grands).  (exemple Triodos)

-          Le droit des conditions de vie décentes minimales, incluant un revenu minimum à tous, sans exception, permettant de s’alimenter, de se vêtir et de soigner sa santé. C’est la condition de l’indépendance indispensable pour une prise de conscience de la responsabilité et du besoin de l’expression libre de chacun.

-          Une éducation nationale et mondiale qui stimule la reconnaissance de la qualité de service que chacun peut  rendre à la société  par l’expression libre du potentiel créatif de ses talents. C’est  une garantie pour une attitude responsable plutôt que tous les diplômes qu’on puisse collecter. Il s’agit de valoriser aussi le volontariat comme un travail de service productif pour la société.

-          Le droit de communication : ou de l’échange  de ses propres expériences, opinions et objectifs par une confrontation libre et neutre. C’est l’aspect de forums publics, libres des partis, base indispensable d’une démocratie participative réelle. Pourtant ils devraient être guidés par des personnes capables de les conduire dans un esprit qui aide à la formation d’une vision plus globale ou de synthèse. Les luttes entre partis est une perte d’énergie et cause d’une rupture sociale de plus en plus profonde. Elle risque de devenir ingérable et demande de plus en plus des lois compliqués et de mesures répressives.
Finalement il faut être lucide : toutes les structures qui abusent de leur pouvoir ou ne s’ouvriront pas à un esprit plu coopératif, plus solidaire et fraternel verront leur légalité mise en question par les quatre forces du temps nouveau qui font surface : l’égalité du service de chacun dans l’espace de vie qui demande l’abolition des privilèges injustes, la liberté de vivre et d’exprimer,  la fraternité fondamentale entre toute forme de vie par leur valeur de service dans l’ensemble et la solidarité (qui manque encore à la devise française)  qui est la base des relations justes et du consensus entre les peuples.
L’humanité est devant un grand défi qui appelle chacun à son niveau d’y répondre. Les signes décisifs sur tous les domaines et surtout dans le ciel ne tarderont pas à se manifester.  On devrait observer en permanence la lune.
Toute action humaine de bonne volonté, en respectant les valeurs humaines et projetée comme un service pour le plus grand bien de tous sera comme un soulagement et un pas en avant. Chaque pas positif aide à libérer l’humanité de sa mémoire, ancrée dans la peine des séparations, dans la  douleur des oppressions, dans  la frustration des injustices et les conflits des intérêts dont personne n’a été épargné. Chacun a porté sa croix selon sa situation dans le plan divin et le rôle qu’il avait accepté d’y jouer.  Malgré toute apparence, le plus petit rôle y avait son importance, bien qu’il ait été trop méprisé. Toute action avec bonne intention qui vise une nouvelle harmonie avec des relations plus justes entre les humains est une pierre de construction vers la nouvelle ère d’or où l’abondance et la joie de vivre seront sous la main de tous et remplaceront le poids des croix qui étaient à porter par chacun jusqu’à ce jour.
L’humanité est entrée dans la grande transition vers la lumière de l’esprit de vérité dont l’épreuve consiste seulement dans ses propres résistances de séparation et d’exclusivité et le refus de voir le plan merveilleux qui lui est réservé.
Beaucoup de précisions sur ces sujets sont à découvrir dans le blog de Pangeosis : http://pangeosis.blogspot.fr/  aussi au sujet de l’Instructeur du Monde tant attendu.
Dans, avec et par l’Esprit de Celui Qui vient.


Aucun commentaire:

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques