translation

EnglishespañolItalianoDeutschNederlandsالعربيةRussePortugaisελληνικάJaponaisChinoisCoréenTurcсрпскиPolskiDanskeSuomenSvenska

La porte du coeur cosmique (la demeure de Dieu)


Blog pour promouvoir un mouvement interactif dans le cadre du travail de synthèse, présenté dans le site Pangeosis.
Le travail de synthèse est conçu pour libérer la conscience collective.Il est basé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie universelle.
Il concerne chaque être humain et sa capacité de répondre à cet appel (respons-h-abilité)
Il fait appel spécialement au leaders: politiques, sociaux, économiques, professionnels, scientifiques, éducatifs et sanitaires et spirituels et religieux.
Le vrai guide spirituel conduit ses hôtes jusqu'au sommet de la plus haute montagne blanche de lumière où s'ouvre la vision panoramique dans tous les sens, comme reflet de l'univers. Beaucoup de guides gardent leurs adeptes dans les refuges des limites de leur vision bien qu'elles ne sont que les marches de l'ascension vers la vision du sommet.

A consulter:

Dans le blog de l'école universelle de la vie:
2016 À la porte de la Grande Transition

30/08/2012

Le livre de la vie:

Partie 1 : Le contexte cosmique du livre de la vie.

Le chapitre 5 du livre de l’Apocalypse (la Révélation) mentionne le livre de la vie. La signification de ce livre m’est apparue au fur et à mesure que je développais une nouvelle astrologie cosmique, plus en cohérence avec l’astronomie moderne. Il s’agit du de la vie universelle de la création, de son niveau abstrait jusqu’au niveau concret, qui, comme un livre, s’ouvre en se déroule. Il contient le dessin divin de la vie cosmique avec ses différents niveaux de réalisation de la conscience, d’amour et de sagesse. Le mot livre (liber) veut donc dire la libération ou le déroulement du plan divin, ce que révèle sa volonté
Il contient le dessin divin sous forme de codes de canalisation de l’énergie cosmique sur tous les niveaux vibratoires de la vie dans l’univers. Ils n’affectent pas seulement les mécanismes quantiques du monde matériel mais aussi les vibrations qualitatives des niveaux subtils spirituels. Ce dessin contient tout le potentiel de la création avec ses projections et ses effets sur tous les niveaux, ainsi que la mémoire (akashique) de ses réalisations. Il prévoit autant les plans du déroulement non contrôlé ou fatal (inévitable) des choses que les plans de secours et de récupération qui supposent une canalisation et harmonisation par une intervention consciente.

L’ensemble de ces codes était connu dans le passé comme le Merkabah. (mer : le char, ka : double spirituel, ba : âme et corps). Le mot signifie entre autres le char ou le cheval de la vie, le corps dans lequel nous avançons en nous incarnant (nous montons). Le cheval symbolise le corps avec l'âme, le double spirituel. Dans la tradition Hindoue nous avons le retour de Krishna avec ou comme Kalki (ka-al-ki), son cheval d’avatar. Ce grand code est comme un vortex qui indique les principes pour contrôler (ou assimiler) les énergies de notre corps. Le Merkabah signifie aussi l'arbre de la vie du Kabala ou le trône décrit dans le chapitre 4 du livre de l'Apocalypse. 

 
On peut dire que ce livre contient l’ADN cosmique, ou les clés (sceaux) qui mènent à la source. Il est formé par une septuple dimensionnalité qui se répète à l’infini sur une échelle qui s’étire en se déroulant de soi-même dès le monde abstrait non-manifesté  vers jusqu’au monde de la manifestation, formant ainsi la multi-dimensionnalité de la création. C’est, de la façon enroulée, que le livre de l’apocalypse fait mention pour montrer le mouvement perpétuel de l’énergie cosmique qui unit toujours ces manifestations à ses origines ou sources.

On peut replier le livre ou ouvrir n’importe quelle page (niveau), toujours  apparaîtra le grand septuple code dont la base est l’image du trône, comme décrit dans le livre de l’Apocalypse sous le chapitre 4.  On pourrait le feuilleter ou le projeter sur des phénomènes, des faits et des personnes pour découvrir leurs origines ou leurs causes, leurs relations, leurs réalisations et leurs effets.


                      Livre enroulé et ouvert, étiré
Le déroulement du livre de la vie forme aussi un calice qui unit l’univers original avec l’univers créé, ce qui est le sens de la vie et de la quête du Graal.
   
Je découvris que le livre était représenté au niveau galactique par la  constellation des Gémeaux. Cette constellation focalise un des douze archétypes de la conscience cosmique. Quatre de ces archétypes sont pratiquement réalisés sur la terre. Ces quatre archétypes sont les formes pensées basiques ou les principes de base de la manifestation de l’univers. 

Si nous comparons l’univers avec un être humain, l’humanité est arrivée au niveau du genou de la conscience cosmique de l’homme céleste, représenté par la constellation du Christ-Bouddha cosmique. C’est le niveau de  l’étoile Sirius, appelée aussi la source du mental supérieur ou logoïque, la porte du mental collectif divin, ou encore l’étoile de Bouddha, le Grand Instructeur de l’humanité vers le monde abstrait spirituel. C’est le niveau du mental de synthèse ou le niveau de l’accord basique des manifestations avec leur sources. La conscience de synthèse est la base de l’évolution supérieure de la conscience. Elle nous conduit vers monde causal de la cinquième dimension et ensuite vers les niveaux et dimensions supérieurs des états de conscience de synthèse et de la conscience divine avec la perfection de ses relations et de son évolution (Orion).
A noter que le retour actuel du Christ est aussi lié à l’énergie de Sirius et sa vibration de mental de synthèse. En effet, pour progresser, le monde a besoin de retrouver l’accord d’harmonie entre causes et effets qui se trouve derrière toute manifestation. Le progrès de la science a préparé le terrain mais reste diffuse par manque d’ouverture de sa vision spirituelle. Le retour de l’Esprit du Christ apportera la compréhension de la loi de synthèse. Elle doit ouvrit la compréhension carrée et cartésien de l’être humain vers la compréhension circulaire et globale qui est la base de la conscience de synthèse. L’Esprit du Christ « plaidera » dans l’être humain pour ce changement, indispensable pour libérer l’être humain de son attitude fatal envers ses relations avec les causes et effets. Il les connaît sous le nom de karma, mais trop dans le sens négatif et incontrôlable, du fait qu’il ignore les accords  ou « relations qualitatives » avec soi-même, l’autre et son entourage planétaire, solaire et cosmique. 

Nous pouvons représenter le processus du déroulement du livre de la vie par cette image qui représente :
1.   En haut : le monde abstrait de l’univers absolu de l’énergie universelle de la source. C’est l’univers du potentiel non manifesté avec l’image de la géométrie sacrée du trône qui contient le fonctionnement du plan divin sur tous les niveaux possibles.
2.       L’univers transitoire qui concentre l’énergie de la source en la projetant selon une idée du plan divin dans un point de lumière qui est le début de la manifestation ou  le big bang pour notre univers.
3.       En bas : l’univers manifesté dont notre voie lactée fait partie.
Entre le haut et le bas il y a le tunnel de transition qui baisse la qualité vibratoire du monde abstrait à une vibration qui permet la manifestation jusqu’au plan physique. Cela passe par le code du trône enroulé ou comprimé comme un tunnel, donnant à l’énergie universelle la matrice dynamique de la forme avec les informations de ses accords à réaliser.
Une fois la forme réalisée, le code original se répète à l’infini, comme un hologramme selon sept  principes (lampes ou centres) de l’idée du plan manifesté. Ces 7 principes ou rayons du déroulement d’une idée sont : volonté (pouvoir), amour-sagesse, activité intelligente, harmonie (perfection), science (beauté cause/effet), idéal (magnétisme, béatitude), et radiation d’union (ordre cérémonial, charisme).
Pourtant, au fur et à mesure que le code original se déroule dans la réalisation de l’idée, il se manifeste non seulement sous sept principes ou niveaux mais aussi sous forme de polarités qui reflètent d’un côté la forme manifesté et de l’autre côté la source. Rien ne peut se manifester sans cette polarité.
Dans notre galaxie ce déroulement se fait selon les douze signes du zodiaque, divisant la galaxie en deux parties comme un livre qui s’ouvre. Une partie, à vibration plus élevée, touche la source, l’autre partie à vibration plus modérée est le fondement de l’univers manifesté dans laquelle nous retrouvons notre soleil avec son  système planétaire et sa relation avec les Pléiades, la Petite et la Grande Ourse et Sirius.
Le iks (X) de l’univers absolu ou original forme les quatre archétypes vives qui, en donnent de l’ordre à l’énergie de la source,  la permet de se concrétiser dans les constantes ou dimensions de la manifestation de l’univers. Il y a la manifestation même en formes ou espace, puis les conditions ou le mouvement de la manifestation par la transition du temps, la force des manifestations ou leur sens d’information et l’identification de cette diversification triple dans un accord. C’est la base de toute coïncidence sans quoi rien ne peut se manifester ni être connu. Nous vivons donc toujours au moins dans quatre dimensions mais, à cause de l’expérience du dernier cycle solaire, nous avons oublié la dimension de l’accord ou de l’expression du sens.
Voyons ceci au niveau cosmique. Le quadruple code universel se développe sous trois possibilités de manifestation : un pôle positif, un pôle négatif et entre les deux un centre de transition, neutre ou libre.  Ceci nous donne les douze constellations du zodiaque (4x3). Ils canalisent les énergies des douze archétypes de la conscience cosmique. Comme toute manifestation est polarisée, les signes du zodiaque lui-même ont à l'intérieur le double. On peut l’identifier comme un élément progressif, dynamique, électrique (ou masculin) et un élément conservateur, passif, magnétique (ou féminin). Finalement le zodiaque représente donc vingt-quatre (anciens) archétypes (2x 12) de canalisation.  

Détaillons les signes qui nous intéressent pour l’instant.
La Constellation des Poissons canalise les énergies cosmiques comme expression de la lumière de la manifestation matérielle ou du monde. Toute énergie est lumière, sinon elle ne peut être ni vue et ni comprise. C’est la base de la manifestation de l’univers même.
La Constellation du Bélier canalise les énergies cosmiques comme expression de la lumière de la vie.
La vie change les conditions des manifestations et de leur radiation lumineuse. Cette variation est la cause de la loi d’attraction et de répulsion et de notre sensibilité.
La Constellation du Taureau canalise les énergies cosmiques pour donner à toute manifestation et la vie un sens ou mouvement directionnelle de perfection lumineuse. Toute énergie véhicule par son essence de lumière des informations intelligentes et donc compréhensibles.
La Constellation des Gémeaux enfin canalise les énergies cosmiques vers la lumière de la conscience des relations, des échanges, par l’identification et la diversification dans l’unité. Cette conscience interactive s’exprime à travers le double (Castor et Pollux) que nous retrouvons dans la polarité, la dualité et l’opposition entre plus et moins, l’électromagnétisme, la matière et l’antimatière, l’absolu et le relatif, l’abstrait et le concret, le bien et le mal ou encore la mécanique quantique de la science et les niveaux de qualité vibratoire de la conscience (qui manquent à la science).

A noter que la terre, sur le plan mental cosmique, est à la fin de son cycle de dédoublement qui conduisait l’être humain à la conscience de l’individualité et de la séparation apparente. C’était une expérience d’identification par la divergence des expressions des sentiments et des pensées et par les conflits. Elle a commencé à la fin de l’époque monolithique de l’Atlantide il y a environ 10.250 ans. C’était une expérience nécessaire pour pouvoir construire la prochaine étape de la conscience de groupe et de la conscience collective des niveaux spirituels de la conscience universelle.

La terre entre donc dans un nouveau cycle du mental cosmique où le mental humain pourra commencer à coïncider avec le mental divin et pouvoir entrer dans la cinquième dimension du monde causal des sources de la vie. C’est un cycle de lumière qui est représenté par la Constellation du Cancer. Cette Constellation canalise les énergies de la masse inconsciente vers la lumière. Le soi-conscient personnel rencontre le soi-conscient de l’autre, en ouvrant la dimension de l’accord dans une conscience d’unité supérieure. Du point de vue de la terre le soleil entre dans le signe du Verseau ou dans les énergies des sources de Vie. Mais du point de vue du soleil nous sommes déjà dans un temps de transition solaire.

En effet, la nouvelle astrologie cosmique place le soleil dans son cours galactique au milieu des énergies de la Constellation du Cancer. En outre, sa position entre Sirius, les Pléiades, le point central de la Grande Ourse (GrAU) et de la Petite Ourse (Pau) l’a mis dans une position de transition pour entrer dans une dimension supérieure que celle de notre terre. Ainsi le système solaire se rapproche de  la vibration qualitative invisible du mental supérieur de l'univers que canalise le soleil central Sirius.
En concret, le soleil est en train d’augmenter son activité intérieure de fusion à cause d’une absorption d’antimatière (voir le contexte cosmique-solaire-planétaire actuel) provoquant une intensité plus élevé de sa lumière (lumière blanche). Les effets sont légion. La quantité et la qualité des photons sont importantes pour la vie et spécialement pour la transmission des informations intelligentes au niveau du cerveau et pour l’éveil de la conscience. Ce qui nous importe est que nous entrons dans les conditions cosmiques pour illuminer le poids aveugle de l’inconscience de la masse à fin de  nous en libérer et pour entrer, au-delà,  dans la conscience collective planétaire et dans la conscience cosmique avec tous les niveaux de vie qu’elle contient.

Aucun commentaire:

Le chemin vers le Père-Mère de la Grande Vie

L'homme, en pensant des choses mondaines, prend un penchant pour elles

L'être spirituel, en pensant des choses célestes, dépasse les limites de ses sens humains pour entrer dans sa nature divine

Du penchant de l'homme naît l'attachement

De la libération de l'être humain divin naît le détachement envers les passions dans relations humaines

De l'attachement naît l'avidité

Des relations justes avec soi-même, les autres et l'environnement naît la tolérance

De l’avidité naît la colère

De la tolérance naît la paix interne et externe

De la colère, producteur de déception, naît l'angoisse

De la paix, producteur de satisfaction, naît la joie et d’elle sa mère : notre ascension spirituelle

La dépression confond la mémoire, en détruisant la raison

L’ascension spirituelle clarifie notre mémoire au-dessus de la mort, en nous instruisant dans la synthèse de tous les talents dans le Principe d'union de notre Père Divin : la extra-lucidité d'entendre, de sentir, de voir, de choisir et de discerner. Ils sont les bases de la création et de notre créativité.

Ils unissent nos petits esprits avec l'entendement de l'immense amour qui encourage notre cœur avec la lumière de l’Esprit-Mère de toute sagesse du Père. En maintenant cette lumière focalisée, notre âme s'élève vers le Principe Père-Mère Créateur pour nous réveiller dans Leur Lumière de Christ-Bouddha, qui fait de nous des fils et des filles, des manifestations d'expériences vives de cette triple union divine comme, frères et frères divins.


Que chaque être humain puisse passer par l'arche de la nouvelle alliance,
expression du nouveau paradigme de la fraternité universelle.
Il se réalise à travers la manifestation de la convivience:
ou des relations justes avec soi-même, l'environnement et l'autre
variflexionnées (mises en valeur) selon les cycles de la vie
avec compassion et pardon
par lesquels tout se présente comme don et service interactif de la vie

Ouverture fache cachée de la lune

Ouverture fache cachée de la lune
rupture du cratère Aitken

vision de la désintégration de la lune

vision de la désintégration de la lune

Rupture de la lune, vision terrestre

Rupture de la lune, vision terrestre
nuage de cendres visble dans l'avenir

Les 10 dimensions de l'univers

Les 10 dimensions de l'univers
représentation scientifique de la coupe du Graal avec les lignes qui forment les cordes de synthèse ou la fusion interactive de toute création

L'étoile de Pâques

A voir sur le blog de l'école universelle de la vie:

La révélation de l'étoile de Pâques